Menu

La démocratie est- elle précaire ? Dr Samir Belahsen

Dr Samir Belahsen




La démocratie est- elle précaire ? Dr Samir Belahsen
« Aujourd’hui est un rappel, un rappel douloureux de la fragilité de notre démocratie. La préserver nécessite des hommes de bonne foi, des leaders avec le courage de la soutenir et qui sont engagés non à la recherche du pouvoir ou d’intérêts personnels à tout prix mais plutôt à la recherche de l’intérêt général. »  J. BIDEN
                 
« La démocratie ne peut fonctionner que si ceux qui choisissent le font avec sagesse, le vrai bouclier de la démocratie est donc l’éducation… » Roosevelt

Comment l’occident démocratique a pu assister à ce spectacle un siècle après l’apparition du nazisme ?

Comment la démocratie s’est trouvée si fragile, si précaire qu’après les états unis, ce sont toutes les grandes démocraties occidentales qui tremblent ?

Le problème, c’est qu’on savait, les prémices sont là et depuis longtemps. Après le passage des politiciens sur les plateaux de télévision, les intellectuels prennent le relai pour essayer de comprendre avant de répondre.
 
Le Chaos prévisible non prévu :

Un président avec un charisme certain, dirige une grande démocratie, il y arrive par les urnes.

Apparemment , il y accède avec l’aide d’une puissance étrangère ennemie. Pendant 4 ans, il s’ingénue à décrédibiliser avec art toutes les institutions démocratiques, il n’en rate aucune.

Il fustige la presse, le congrès, les partis, les syndicats et la justice. Ces tweets resteront dans les mémoires : il nomme, il insulte, il vire ses ministres et ses proches collaborateurs, il décide.

Comme tous les populistes, il développe pour son public les théories du complot les plus invraisemblables, il manie une certaine idée du nationalisme de la supériorité des blancs…

Dans une démocratie qui ronronne, hormis quelques voix d’intellectuels de gauche, tout cela n’a réveillé personne. Le pire défaut d’une démocratie, c’est qu’elle se croit éternellement forte…Elle se croit acquise pour toujours, elle minimise la force de ses ennemis et on assiste à la fin aux fameux spectacle.

Celui du capitole était cauchemardesque, vous l’avez tous vu, la sauvagerie populiste piétine le symbole de la démocratie Américaine. L’ordre démocratique est rétabli rapidement mais la blessure demeure.

Aux États-Unis, comme en Europe occidentale, les « sages » essayent de tirer les leçons. Essayons nous à cet exercice, il sera utile pas seulement comme exercice intellectuel mais aussi parce que chez nous, on prétend à juste titre, construire une démocratie. Cette construction a été et sera encore onéreuse et il convient de la protéger de tous les populismes à spectacles.

Pour ce faire, je me limiterais dans cet article cinq affirmations qui me paraissent fondamentales dans une année électorale :
 

1-Une démocratie est un système pour démocrates :Une démocratie en construction doit mobiliser des démocrates pour la construire et pour la protéger. Cette mission doit être considérée comme prioritaire. Le « rang » démocratique ne doit pas se laisser aller aux calculs politiciens et normaliser des pratiques anti-démocratiques ni par des alliances (locales ou nationales) ni par des importations douteuses.

2-L’éducation :Roosevelt l’a bien dit, c’est le meilleur bouclier de la démocratie. Former à la démocratie par la pratique et par la théorie est une mission essentielle de l’école.
Apprendre la diversité et l’égalité des idées, des origines et des croyances ; ça fait partie des missions de l’éducation

3-La démocratie suppose l’égalité :L’égalité de tous devant la loi est l’un des fondements de la démocratie. Ceux qui pensent le contraire ne sont pas démocrates, ce sont les ennemis de la démocratie, elle doit s’en protéger.

4-La démocratie suppose la liberté, les droits de l’Homme et la solidarité :       Ces valeurs sont indissociables, un démocrate ne devrait pas accepter les atteintes aux  droits de l’Homme aux libertés individuelles et collectives des citoyens. Une démocratie doit pouvoir assurer un minimum de solidarité et un maximum de dignité pour tous.

5-La démocratie suppose L’ETAT :La démocratie est un système qui protège l’État de droit mais l’État doit se donner les moyens de protéger la démocratie tout en restant un État de droit
 
 
Ainsi, nous pouvons affirmer que la démocratie est fragile, précaire par nature, tant que les valeurs qui y sont attachées ne sont pas respectées et tant qu’elle n’est pas l’affaire de tous.

La démocratie est un amour éternel et un combat permanent.

Dr Samir Belahsen





Dimanche 10 Janvier 2021

Dans la même rubrique :
< >



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site