Menu



Le Maroc c’est l’Autre


On peut lire ce livre tantôt comme un essai politique, tantôt comme un slam car l’auteur aime les mots et en joue même pour parler des sujets les plus sérieux.



Par Sanaa Mikou

Ce livre est disponible en version digitale. Pour le recevoir il suffit de faire un don en ligne et envoyer le justificatif ou copie de l’écran ici.
Hatim Benjelloun est gérant du cabinet de conseil Public Affairs & Services (PASS), spécialisé dans les affaires publiques. Il bénéficie d’une expérience de quinze ans dans les métiers de la communication stratégique et des relations publiques.

Diplômé en Sciences Politiques à l’Université Montesquieu de Bordeaux et titulaire d’un double Master en Sécurité Globale et en Intelligence Economique, l’auteur s’intéresse de près à la chose publique et aux débats sociétaux du Royaume. Il a également participé aux campagnes électorales de 2015 et 2016 en conseillant le Secrétaire Général d’un des partis membres du Gouvernement El Othman

Selon Sartre, « l’Enfer c’est les autres », et comme « le Maroc, c’est l’autre », devrions-nous en déduire par un syllogisme implacable que le « Maroc, c’est l’enfer » ou que le « Maroc est d’enfer » ? A nous de choisir. Pour résoudre l’équation qui nous est proposée, il sera indispensable de suivre l’exemple de l’auteur et de plonger en nous-même. Sommes-nous prêts à nous mettre devant le miroir pour sonder notre âme patriotique ?

On peut lire ce livre tantôt comme un essai politique, tantôt comme un slam car l’auteur aime les mots et en joue même pour parler des sujets les plus sérieux. Est-ce une biographie, une chronique journalistique, un essai ou une thérapie personnelle ? Vous ne vous y retrouverez pas, et c’est le but. L’auteur a cette écriture colorée, enjouée, où la forme prend parfois le dessus sur le fond pour mieux transmettre certaines inspirations.

N’essayez pas non plus de le classer dans un courant idéologique, il passera astucieusement d’un courant à l’autre et continuera à vous dérouter en citant Marx, Bill Gates et Pablo Escobar ou en proposant de supprimer la moitié des postes de fonctionnaires, sans faire référence à un certain Khadafi…. Mais son tâtonnement vers le juste milieu ne cache pas ses désirs intimes de grandeur, de fierté pour son Pays.

Sincérité du verbe et confession intime d’un amoureux de sa patrie qui désire, plus que tout, laisser une trace en contribuant au bien commun. Un doux rêveur qui nous invite dans ses pires cauchemars et ses plus candides espoirs pour mieux appréhender la réalité et réfléchir aux sujets clés qui expliquent nos retards et les blessures de notre tissu social.
Partageant nos doutes et nous en révélant d’autres, l’auteur a pour ambition de poser les bonnes questions plutôt que de répondre aux faux débats.

Rédigé par Sanaa Mikou sur Coaching News 



Jeudi 16 Juin 2022


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Juin 2022 - 12:50 Prospective Monde et Maroc postcorona

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.