Le chef de l’ONU alerte sur la montée des eaux dans le monde


Rédigé par Rédaction le Mercredi 15 Février 2023

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné à New York que le Conseil de sécurité a un rôle « essentiel » à jouer pour mobiliser la volonté politique nécessaire afin de relever les défis de sécurité « dévastateurs » que pose la montée des eaux dans le monde (mers et océans).



Intervenant lors d’un débat au Conseil de sécurité consacré à l’élévation du niveau de l’eau et ses conséquences sur la paix et la sécurité internationales, le chef de l’Organisation des Nations unies (ONU), António Guterres :
“La montée des mers et des océans engloutit l’avenir (…). Elle n’est pas seulement une menace en soi. C’est un multiplicateur de menaces”
António Guterres a rappelé le “déluge de problèmes” que vont subir les centaines de millions de personnes vivant dans les petits États insulaires en développement et d’autres zones côtières de faible altitude à travers le monde, « dont l’existence pourrait même être compromise, les menaces pour les vies humaines, l’accès à l’eau, à la nourriture et aux soins de santé ».

Le chef de l’Organisation des Nations unies a, dans ce cadre, décrit les dégâts causés par l’intrusion de l’eau salée pour les emplois et pour des économies entières dans des industries clés comme l’agriculture, la pêche et le tourisme, mais aussi pour les infrastructures vitales de pays, en particulier si la montée des mers et des océans est associée à des phénomènes météorologiques extrêmes.
En s’appuyant sur les données récentes de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), António Guterres a précisé que le niveau moyen mondial de la mer a augmenté plus rapidement depuis 1900 qu’au cours de tout siècle précédent au cours des 3.000 dernières années.
Le chef de l’ONU a ajouté que l’océan s’est réchauffé plus rapidement au cours du siècle dernier qu’à tout autre moment au cours des 11.000 dernières années, et l’Organisation météorologique mondiale confirme que même un réchauffement climatique miraculeusement limité à 1,5 degré Celsius n’empêcherait pas une élévation importante du niveau de la mer.




 


Source : https://lepetitjournalmarocain.com/2023/02/15/mont...





Mercredi 15 Février 2023

Dans la même rubrique :
< >

Brèves Conso & Environnement | Recettes de cuisine



Magazine créé avec Madmagz.






























Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala

Menu collant à droite de la page