Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Le parti de l'Istiqlal mise sur les programmes régionaux pour mener les législatives


Le parti de l'Istiqlal compte présenter des programmes régionaux pour les prochaines élections législatives, et aspire à mener ces échéances, qui connaîtront une forte concurrence entre les grandes organisations politiques.



Le parti d'Allal El Fassi a tenu à présenter de bons profils dans les différentes circonscriptions législatives pour remporter le plus grand nombre de sièges, et s'assurer un bon rang qui faciliterait la tâche d'assumer la responsabilité gouvernementale.
 
Au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra, le parti a choisi de présenter des candidats, dont Abdelilah Al-Idrissi Al-Bouzidi dans la circonscription de Rabat Ocean, Sakhi Al-Bashir dans la circonscription de Rabat Chellah, Abdelkarim Housseini dans Salé Medina, et Omar Al-Santisi à Salé Al-Jadida.
 
A Témara, Rachid Sajid a été recommandé comme mandataire de la liste, Mohamed El-Azri dans la circonscription de Kenitra, Abdelhak Douri dans Kenitra Gharb, Bouamr Tagwan dans Tiflet El-Rommani et l'ancien parlementaire Adel Benhamza dans la circonscription de Khemisset et Oulmes. 
 
Au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, les candidats du parti sont le secrétaire général Nizar Baraka, qui a décidé de se présenter à Larache, Noureddine Modiane à Al Hoceima, Youssef  Abtawi dans la circonscription de M'diq Fnideq, et Mohamed Hammami à Tanger Asilah.
 
A l'est, le parti se présente aux élections avec des noms, dont Omar Hjira dans la circonscription d'Oujda Angad, Yassin Dago dans Jerada, Abdel Moniim El Fattah dans la circonscription de Driouch, Idriss Oujdi dans la circonscription de Taourirt, Benabdellah Abdel Hakim à Berkane, et L'kbir Qada à Figuig.
 
Quant à la région de Fès-Meknès, le bataillon du parti comprend Allal Amraoui dans le quartier sud de Fès, Hassan Chehabi dans le quartier Moulay Yacoub, Abdel Majid Fassi Fihri dans le quartier nord de Fès, Abdelmoula El Harchi à Boulemane, Mounir Shantier Bataza, et le capitaine Abdel Wahed Al-Ansari dans la circonscription de Meknès.
 
Le parti se présentera aux élections du 8 septembre dans la région du Draa-Tafilalet avec plusieurs noms, dont Adnan Rachid dans le district de Midelt, Moulay El Hassan Benlafkih dans le district d'Errachidia, Fadel Mohamed en tant que représentant de la liste Tinghir, et Al-Haroor Mohamed. dans le quartier de Ouarzazate.
 
Quant à la région de Dakhla-Oued Ed-Dahab, le parti s'appuie sur le calligraphe Naga dans le quartier d'Oued Ed-Dahab, et Abdel-Fattah Ahl Makki à Aousard. Parallèlement, le parti cherchera de l'aide dans la région de Guelmim-Wadi Noun, anciennement du Rassemblement, à Abdel Rahim Bouaida dans la circonscription de Guelmim et à Salek Bouloune à Tan-Tan.
 
Dans la région du Souss-Massa, plusieurs noms se démarquent, dont Jamal Al-Diwani à Agadir Edawatnan, Abdel-Samad Qayouh dans le quartier sud de Taroudant, et Abdelaziz Al-Bahja dans le quartier nord de Taroudant. Quant à la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, la lutte sera menée par Hamdi Ould Errachid dans le district de Laâyoune, Abdelaziz Aba à Boujdour, Blatt Abdullah à Tarfaya et Moulay Zubair Habdi à Smara.
 
Concernant les paris du parti Istiqlal concernant les élections du 8 septembre, Abdel-Jabbar Errachidi, membre du Comité exécutif du PI, a déclaré que « l'objectif est de mener les prochaines élections en présentant des profils de très haut niveau et en bénéficiant d'un très grand capital de popularité.
 
Errachidi a ajouté, que le leadership actuel du parti parie, à travers le projet de société et le programme électoral, sur la pole position des résultats des prochaines élections après avoir couvert toutes les circonscriptions électorales.
 
Il a également  expliqué que "la campagne électorale sera adaptée aux mesures de précaution mises en place pour faire face à la pandémie, tout en utilisant toutes les possibilités de communication numérique et directe pour communiquer les messages du parti et le programme proposé".
 
Errachidi a déclaré que le parti Istiqlal est le premier parti à initier des programmes électoraux régionaux et un programme électoral national qui seront présentés dans les prochains jours lors d'une conférence de presse pour présenter ses grandes lignes et les engagements que le parti présentera dans le cadre de celui-ci.
 
L'istiqlalien estime que « les prochaines élections sont un tournant dans lequel un gouvernement fort, solide et harmonieux doit être produit, car le Maroc est à l'aube d'une période charnière pour implémenter le nouveau modèle de développement. Par conséquent, les institutions élues doivent être fortes et capables d'activer de manière optimale ce modèle et relever les défis. »
 
Errachidi a souligné que « le Maroc a besoin de rompre avec les manifestations de la crise que nous avons connues ces dernières années, de passer à une nouvelle rotation démocratique, et de mettre en place une action institutionnelle caractérisée par la bonne gouvernance des affaires publiques ».

Lundi 16 Août 2021


Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.