Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Les cigarettes fortement dosées au Maroc: Pourquoi attendre 2024 ?

D’ici 2024, les cigarettes fortement dosées causeront plus de décès au Maroc




Dr Anwar CHERKAOUI

Ce n’est qu’en 2024, que théoriquement le marché marocain sera débarrassé, par la force de la loi, des cigarettes fortement dosées.
Le dernier conseil du gouvernement sortant qui s’est tenu le 6 septembre 2021, a approuvé un projet de décret pour l’obligation des industriels de la cigarette au Maroc de s’allier aux normes internationales.

Mais, pourquoi hypothéquer la santé et la vie du citoyen marocain pendant 3 ans ?
 
Aujourd’hui, la cigarette au Maroc est fortement dosée en nicotine, en goudron et monoxyde de carbone par rapport aux normes internationales.

Le Tabac au Maroc devrait être soumis à la norme 10-1-10 alors que les cigarettes autorisées à être commercialisées sur le marché marocain sont au dosage  de 14-1-14.
 
Le tabagisme fait plus de 8 millions de morts chaque année dans le monde. Plus de 7 millions d’entre eux sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs de tabac et 1,2 millions sont dus au tabagisme passif.
 
Le Conseil de gouvernement du lundi 6 septembre 2021, a adopté le projet de décret n°2.21.235 fixant les taux maximums de goudron, de nicotine et de monoxyde de carbone dans les cigarettes.
La norme internationale « 10-1-10 » (10 mg de goudron, 1 mg de nicotine et 10 mg de monoxyde de carbone maximum par cigarette) a été retenue.
Jusqu’à aujourd’hui ce taux au Maroc est de 14 mg de goudron, 1mg de nicotine et 14 mg de monoxyde de carbone. Pour un petit  pourcentage de cigarettes commercialisées au Maroc, il est de 12 mg. Ce sont des taux excessifs et doivent être interdits de marché s’accordent tous les spécialistes de santé publique
 
Cette mesure, une fois appliquée et elle ne le sera qu’en 2024, vise à aligner la législation marocaine avec les normes internationales en termes de limites maximales en goudron, en nicotine et en monoxyde de carbone.

Et, les cigarettiers marocains devront  donc se mettre à niveau en respectant la norme « 10-1-10 » (10 mg de goudron, 1 mg de nicotine et 10 mg de monoxyde de carbone maximum par cigarette).

Il se trouve que Le législateur marocain a donné 3 années aux industriels de la cigarette pour se conformer à ces normes.
Si cela paraît compréhensible et bien venu pour l’industriel du Tabac, cela reste inadmissible sur le plan de la santé et celui de l’économie de la santé.
 
Quelles altitudes a le nouveau gouvernement pour influencer le législateur à accélérer le processus de la mise à norme de la cigarette marocaine ?
 
Plusieurs arguments scientifiques justifient l’accélération de ce processus.

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique directement responsable de la diminution des capacités physiques et sexuelles. Une fois inhalé via la fumée de cigarette, il passe très rapidement dans le sang et se fixe aux globules rouges en lieu et place de l'oxygène.
La nicotine provoque l'augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque et elle augmente le métabolisme.
Le goudron contenu dans la cigarette est classé cancérogène, en raison notamment de la présence de particules cancérogènes en quantité importante (8 400 mg/kg à 12 500 mg/kg), pouvant entraîner des cancers cutanés, du poumon et de la vessie.
 
Et contrairement à la nicotine, les effets nocifs du goudron ne sont pas observés immédiatement. Il se dépose insidieusement principalement dans les voies respiratoires et dans les poumons. Le goudron se loge également dans les émonctoires (fonctions de l’organisme humain qui permettent l’élimination des déchets ) et peut être à l’origine d’un cancer de la vessie.
 
Comme une cigarette ne contient pas que du tabac, on y ajoute des composants chimiques. En étant consumées, les cigarettes disséminent 4 000 substances.

Une cigarette contient plus de 2500 composants chimiques. Même fumée et jetée, la cigarette pollue encore 12 ans avant de disparaître.

Le tabac tue 3 fois plus que les homicides + l’alcool + les accidents de voiture + le sida + les suicides réunis.
Un (1 ) fumeur sur 2 mourra prématurément d’une maladie due au tabac.
Une (1)  cigarette, c'est, dit-on, 7 minutes de vie en moins
 
L’environnement souffre lui aussi de la production et de la consommation du tabac :

 
Un (1) hectare de bois est coupé pour sécher 1 hectare de tabac.
Une machine à cigarette utilise 6 kilomètres de papier à cigarette par heure.
Un paquet de cigarette c’est un film de plastique, un film d’aluminium, du carton, un film de cellophane. Avant d’être distribuées, les cigarettes parcourent des dizaines de milliers de kilomètres.
 
Par ailleurs, il faut rappeler que le tabac fait environ 6 millions de victimes par an dans le monde. 

Ce chiffre pourrait atteindre 8 millions en 2030. Les décès font suite, dans la majorité des cas, à un infarctus du cœur, à un accident vasculaire cérébral, à un cancer, à une pneumopathie ou à une autre maladie liée au tabac.
 
Le plus inquiétant est que peu de terriens en sont conscients, le tabac tue 1 adulte sur 9 sur la planète où il représente la 2ème cause de mortalité.

Selon l’OMS, le tabac, qui a fait 100 millions de morts au 20e siècle, pourrait en faire 1 milliard au 21ème siècle. Et 1 fumeur sur 2 mourra prématurément d'une maladie due au tabac
 
La législation laisse une marge de manœuvre aux industriels du tabac au dépend de la santé
 
Au Maroc, la seule entreprise de fabrication et de commercialisation de produits de tabac est la Société marocaine des tabacs (ex-Régie des tabacs).
Et près de 80% des marques de cigarettes vendues au Maroc ne seraient pas conformes à la norme 10-1-10.
 
Et une fois les nouvelles normes adoptées, les cigarettiers  devront veiller au respect du dosage des composants. Dans ce sens, le LOARC (Laboratoire officiel d’analyses et de recherches chimiques), relevant du ministère de l’Agriculture, devra et doit jouer un rôle indéniable de contrôle du respect de la norme.
 
Un autre obstacle devant la réelle entrée en vigueur de la loi fixant les normes autorisées en goudron, en nicotine et en monoxyde de carbone, il faut attendre que le nouveau gouvernement publie un arrêté ou une circulaire définissant les modalités de prélèvement des échantillons de cigarettes.
 
Le législateur a prévu que le ministère de la Santé puisse adresser au LOARC une fois par an et de façon inopinée un échantillon de cigarettes pour analyse afin de s’assurer de la conformité des teneurs inscrites sur l’emballage.
 
D’accord, Mais en attendant quelle est  la position du Ministère de la santé, quad aux dépenses de santé dus à la consommation de la cigarette fortement dosée d’ici 2024, date prévu pour la commercialisation au Maroc des cigarettes aux normes internationales
 
Enfin, il faut rappeler que le Maroc a été le premier pays de la région à avoir promulgué en 1991 la loi 15-91 qui stipule l’interdiction de fumer dans les lieux publiques et d’interdire de faire de la publicité pour le tabac.
 
Et même si cette loi est entrée en vigueur en 1996, aucun décret d’application de cette loi n’a été publié depuis et jusqu’à nos jours.
 
Au niveau international, le Maroc avait signé en 2004 la convention cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), mais au jour d’aujourd’hui, le Maroc reste, avec la Somalie, l’un des deux pays de la région de la Méditerranée orientale, qui ne l’ont pas ratifiée.
 
Oui pour les lois, mais à condition qu’elles soient appliquées et sanctionnés les contrevenants dans le cas échéant.
 
L’une des premières tâches dans ce domaine, du nouveau gouvernement est de veiller à la publication des décrets d’application de la loi antitabac au Maroc, qui interdit de fumer dans les milieux publics. Et de deux, ratifier la convention mondiale de la  lutte contre le Tabac.
 
 

Dr Anwar CHERKAOUI






Dimanche 17 Octobre 2021

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.