Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Les déçus du PJD et le Nihilisme de droite




«  On n'apprend pas à sa mère à faire des enfants.»
Proverbe Français
  
                                                                               « Apprendre à mourir ?
A quoi bon, puisqu'on est certain d'y parvenir !
Apprendre à vivre, voilà la grande affaire ! »
André Comte-Sponville

Dr Samir Belahsen

Selon les dictionnaires, le nihiliste est celui qui opère une séparation entre les valeurs et les faits, qui proclame l'impossibilité de hiérarchiser les valeurs.

Le nihiliste baigne dans une sorte de scepticisme moral . Le nihiliste use de remise en question des causalités, intentionnalités et normativités de l'existence.

Pour Nietzche  le nihilisme trouve son origine dans la modernité : socialisme, libéralisme et nationalisme.

Dans notre cas, il s’agit des déçus de l’expérience du PJD que l’on devrait qualifier de mouvement de droite, libérale économiquement, avec un discours moraliste et quasi populiste. Après dix ans de gouvernement, remplis de plus d’échecs que de réussites, ses militants comme ses sympathisants sont pour le moins gênés.

Certains essayent d’en défendre , quand même , le bilan en trouvant des excuses du genre le gouvernement ce n’est pas le pouvoir et par extension les prétendants à la représentation populaire ne pourront rien faire…

C’est un peu la démonstration que tente Mr Bilal Talidi sur les colonnes du Quid. D’habitude plus perspicace, cette fois plutôt incompréhensible.

D’abord, il s’étonne que le secrétaire général d’un parti d’opposition  pose la question « Que faire ? », et qu’il tente de communiquer la réponse de son parti.

Que faire ?

C’est le livre de Lénine, écrit en 1902, le premier chapitre s’intitule : DOGMATISME ET "LIBERTE DE CRITIQUE". Une lecture que je conseille vivement.

Alors, c’est quoi le problème ?

Dans toute démocratie l’opposition doit analyser les réalisations du gouvernement sortant, diagnostiquer le bilan et proposer au peuple les politiques et les mesures qu’elle juge utiles pour le pays, on a coutume d’appeler cet exercice un programme de gouvernement.
 
Au centre de l’article de Mr Talidi, il nous résume à sa manière les positions prises par le secrétaire général du PI en 4 axes :
 
  1. L’ouverture du chantier des réformes politiques
  2. La rencontre sur le Rif
  3. Les critiques au gouvernement
  4. L’exposition du programme et l’abrogation du statut contractuel des enseignants.

Après ce résumé que je trouve plutôt élogieux d’un parti d’opposition qui joue son rôle , il n’apporte aucune critique sur le fond, Mr Talidi  en arrive à deux déclarations :
 
  1. Le champ exclusif du pouvoir : En résumé, il nous dit que les partis n’ont pas le pouvoir et l’Istiqlal est à la marge des rapports de force. Cette prétention est avancée sans aucune preuve, sans aucune explication.
  2. Pour les réformes proposées : la lutte contre la rente, il prétend  que le SG ne fait que « reproduire » (C’est le terme insolent que la traductrice a choisi) la rhétorique du…PJD. On peut avoir la mémoire courte mais à un certain niveau ça devient malhonnête.
  3. Des slogans plus grands que l’Istiqlal :

Aucune réforme, n’est plus grande que l’Istiqlal qui a été à la base de plusieurs réformes qu’il a su négocier et mener avec ses alliés avant même l’existence du PJD. Avec un peu d’objectivité, Mr Talidi aurait pu s’en rappeler et le rappeler…
 
En définitive, Mr Talidi n’a aucune critique à l’encontre de l’Istiqlal ou l’encontre de son secrétaire général, son problème c’est qu’il croit que si le PJD a échoué, on est tous condamné à échouer…

Alors, Que faire ?

- Pleurer,
- faire la révolution et revenir 60 ans ou 12 siècles en arrière
- ou bien aller voter et en masse pour changer l’avenir ensemble ?

Mr Talidi n’en dit mot. C’est ça le nihilisme.

Lénine comme Nizar ont eu le courage de répondre, leurs réponses peuvent être analysées et critiquées, Mr Talidi pas.

Dr Samir Belahsen


 
 
  
 
 
 
 
 
 



Samedi 3 Avril 2021


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Mai 2022 - 13:06 Le Civisme…une histoire de Lumières !

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.