Menu

Maroc, terre de tolérance et de bienveillance




A lire ou à écouter en podcast :

Maroc, terre de tolérance et de bienveillance
maroc,_terre_de_tolerance_et_de_bienveillance.mp3 mp3  (2.17 Mo)

La vidéo fait actuellement fureur sur les réseaux sociaux, au Maroc, en Israël et partout dans le monde où il y a des Marocains, juifs ou musulmans. Elle met en scène le grand, élégant et regretté Roi Hassan II lors d’une allocution informelle qui remonte certainement au milieu des années 1980 et qui a pour cadre les Etats-Unis d’Amérique. La salle est comble et on comprend qu’il s’agit d’une rencontre entre le défunt Roi et la communauté juive marocaine d’Amérique.

Emouvante de bout en bout, la vidéo atteint son apogée lorsque Hassan II, s’adressant à une salle conquise, rappelle qu’à la différence d’un grand nombre de communautés juives de pays arabes, musulmans et même européens, celle du Maroc sait où ses ancêtres sont enterrés, comme elle sait qu’elle peut se recueillir quand elle veut sur leurs sépultures. En face de l’ancien Roi du Maroc, une dame frappante d’élégance essuie ses larmes à l’écoute de ces mots frappants de sincérité et de vérité.

Dans une autre séquence marquante, Hassan II révèle que l’un de ses amis juif le prévient chaque année de la date anniversaire du prophète Moïse qui est également celle de sa mort, une occasion qu’il célèbre en consacrant une centaine de prières à la mémoire de ce prophète vénéré par les juifs et les musulmans. Le Roi souligne enfin, sous les applaudissements de la salle, les spécificités du judaïsme marocain qui est l’une des écoles talmudiques les plus respectées pour la rigueur et l’excellence de ses rabbins, avant de réciter un chapelet de prières pour le salut de la communauté juive marocaine cadencées par les «Amen» des participants.

Cette vidéo, qui se propage à la vitesse de la lumière sur le Web, exprime en images cette particularité ancestrale du Maroc et de son judaïsme basée sur la tolérance et la cohabitation fraternelle et paisible entre les différentes religions. Elle balaie d’un revers les élucubrations haineuses de tous ces fanatiques, ignares et incompétents qui ont dilapidé cette composante essentielle de leur patrimoine culturel et humain, et qui veulent en plus nous renier notre spécificité en cette période de rapprochement entre le Maroc et Israël dont le dixième de la population est d’origine marocaine.

Joyeux Noël et Joyeuse Hanoukka.

Rédigé par Anass MACHLOUKH le Jeudi 24 Décembre 2020 sur https://lopinion.ma






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Mars 2021 - 12:54 La goutte qui fait déborder le vase

Mercredi 3 Mars 2021 - 07:13 PJD : Qui est le patron Othmani ou Benkirane ?




Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté