Menu

Moncef Slaoui aurait été viré suite à une affaire de harcèlement sexuel


Moncef Slaoui a été écarté du Conseil d’administration de la société GSK et de sa filiale, Galvani Bioelectronics, suite à une plainte pour harcèlement sexuel.



Article à écouter en podcast

moncef_slaoui_aurait_ete_vire_suite_a_une_affaire_de_harcelement_sexuel.mp3 Moncef Slaoui - Affaire de harcèlement  (812.19 Ko)

Moncef Slaoui, ancien chef de l’opération Warp Speed (campagne de vaccination américaine), a été écarté de l’entreprise Galvani Bioelectronics, à cause d’une plainte de la part d’une femme qui l’accuse de harcèlement sexuel.

« Les comportements du Dr Slaoui sont tout à fait inacceptables. Ils représentent un abus de sa position de leader, violent les politiques de l’entreprise et sont contraires aux valeurs fortes qui définissent la culture de GSK », a écrit le groupe dans son communiqué, tout en précisant que le contrat de Slaoui a été résilié avec effet immédiat.

Une enquête a également été ouverte. Les premiers résultats semblent corroborer les accusations de la victime: "L'enquête sur la conduite du Dr Slaoui a confirmé les allégations de la plaignante et se poursuit".
 
Rappelons que Moncef Slaoui était à la tête de l’opération Warp Speed qui avait été créée pour faciliter et accélérer le développement et la production du vaccin anti-Covid. Il avait été choisi par l’ancien président américain Donald Trump. Il a, par la suite, présenté sa démission, en janvier, à la demande du nouveau président américain Joe Biden.

Selon le site d’information CNBC
 





Zineb Benmoussa
Jeune journaliste à l'ODJ , lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur
Mercredi 24 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site