Menu

PJD : Qui est le patron Othmani ou Benkirane ?




A lire ou à écouter en podcast :

Communiqué du PJD
Communiqué du PJD
break_time500mspjd__qui1614767573.mp3 PJD : Qui est le patron Othmani ou Benkirane ?  (876.47 Ko)

Pour rappel, l’examen du projet de loi sur l'usage légal du cannabis a été entamé par le Conseil de gouvernement le 25 février.

Le projet de loi 21.13 a été présenté par le ministre de l’Intérieur. Il vise à réglementer les activités liées à la culture du cannabis, sa production, sa fabrication, sa commercialisation, son transport, ainsi que son export et import à des fins médicales et thérapeutiques.

Certes, le débat ne date pas d’aujourd’hui, mais on peut comprendre que le Maroc a attendu avec patience le reclassement du cannabis par une commission des Nations unies. En effet, après l’examen d’une série de recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la marijuana et ses dérivés, la Commission des stupéfiants des Nations unies (CND) a décidé de retirer le cannabis du tableau IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 - où il figurait aux côtés d'opioïdes mortels et addictifs spécifiques, dont l'héroïne, reconnus comme ayant peu ou pas d'objectifs thérapeutiques.

Et cette fois-ci, ce n'est pas le PAM ni l'Istiqlal (opposition) qui le propose, mais bien le gouvernement par son ministre de l’Intérieur.

Pour une fois, tout le monde applaudit ce gouvernement dont le chef n’est autre que Ssi Othmani secrétaire général du PDJ (chef de fils de la majorité).

Ainsi, soit-il !

Sur de lui et de sa majorité, le gouvernement sollicite le parlement pour une session exceptionnelle pour adopter la révisions des lois électorales et oublier de mettre dans l'ordre du jour, de cette session parlementaire extraordinaire, le projet de loi sur la légalisation de l'usage légal du cannabis et la création d'une Agence nationale spécialisée qui sera la seule entité publique en charge de l'achat et de la vente de la plante à des sociétés l’utilisant pour des fins médicinales et qui sera l'unique interlocuteur pour l'achat de la culture du cannabis auprès des paysans et la vente aux sociétés de transformation nationales et internationales installées au Maroc.

Ainsi soit-il ! On peut attendre encore un peu !

Ce sujet mérite une certaine maturité des esprits (pourquoi pas) et un débat national et local bien venu.

Mais à la surprise générale, alors que tout le monde l’attendait sur les amendements des projets de loi qui encadreront les prochaines élections, voilà que Ssi Benkirane (pas besoin de le présenter) annonce de quitter son parti (chantage avéré) si cette loi sur la légalisation de l'usage légal du cannabis est adoptée !

Surprise certes, mais personne ne peut contester le droit à Ssi Benkirane de donner son avis et de clamer son opposition.Il n’est pas le seul à exprimer certaines réticences qu'il y a lieu de lever lors des débats à venir.
 
Mais la question qui demeure désormais, quelle sera la position officielle du bureau politique du PJD, présidé par Ssi Othmani secrétaire général, mais chef du gouvernement aussi !

Niet catégorique au projet de loi sur la légalisation de l'usage légal du cannabis et Amen à Ssi Benkirane en filigrane conformément au communiqué officiel du bureau politique du PJD de 2016 ?

Si c’est le cas, cela désavouera, encore une fois, solennellement le gouvernement qu’il (PJD) dirige et la majorité dont il s'apprête à défendre le bilan lors de la prochaine électorale.
Voter, se renier et laisser partir Ssi Benkirane ?
Cherchez l’erreur ! Où chercher le chef du PJD

C’est du “En même temps” à la Marocaine : lundi, mardi, mercredi, jeudi, je suis pour et le Weekend, je suis contre.

En politique le ridicule tue à  long terme, mais peut être pas au Maroc car on pourra toujours inventer un nouveau acteur politique : Le Parti profond !

Affaire à suivre !

Adnane Benchakroun 

NDLR : Certes nous ne partageons pas toutes les sortie de cette influenceuse marocaine, mais cette voici elle pose les bonnes questions à ssi Benkirane




La rédaction


Rédigé par La rédaction le Mercredi 3 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté