Menu

PLF 2021 L’immobilier, un secteur abandonné…par le gouvernement




A écouter en podcast :

PLF 2021 L’immobilier, un secteur abandonné…par le gouvernement
plf_2021_l_immobilier,_un_secteur_abandonne_par_le_gouvernement.mp3 mp3  (10.87 Mo)

La persistance de la crise du secteur de l’immobilier depuis plusieurs années s’explique, certes, par un contexte économique défavorable, mais aussi par la timidité des mesures gouvernementales entreprises depuis 2012 pour sortir ce secteur de sa léthargie.

Vu la situation du secteur, le gouvernement, par le biais du ministère de tutelle, nous annonce depuis un certain temps la mise en place d’un plan de relance. De nombreuses réunions et séminaires ont été organisés par le ministère de tutelle pour réfléchir sur cette relance du secteur de l’Habitat. Cependant, toujours rien de concret de la part du gouvernement sur cet aspect. L’AEI a, dans un communiqué le 1er Mai 2020, appelé le gouvernement à adopter des mesures d’urgence pour sauvegarder le secteur de l’immobilier jusqu’à fin Décembre 2021.

Ce plan intitulé « Tous solidaires pour sauver les emplois du secteur de l’immobilier » repose sur des mesures visant à la relance de la demande, à la relance de l’activité de l’industrie de la construction et à dynamiser le segment du logement social et économique. Sans oublier l’extension du délai de livraison pour le logement social de six mois pour les conventions dont l’échéance de cinq ans arrive à son terme entre le 20 Mars 2020 et le 31 Décembre 2020.

Le PLF 2021 ne prête pas à l’optimisme

En effet, le ministère de l’Habitat voit son budget réduit d’une manière drastique .Attention aux conséquences de l’arrêt global et brutal sur les emplois dans le secteur et sur le ralentissement inéluctable de la production de ce type de logements qui répond à une demande existante au sein des populations à faible revenu.

Il faut qu’un outil de recours au sein du MHUATPV puisse exister pour répondre aux réclamations et requêtes des opérateurs du secteur. Le ministère doit revoir tout l’arsenal juridique concernant le secteur de concert avec tous les opérateurs du secteur. On ne peut proposer des lois encadrant le secteur sans concertation avec tous les opérateurs.

L’échec de certaines expériences récentes, dont la loi sur la VEFA, est à cet égard criant Structurer les opérateurs du secteur La professionnalisation des opérateurs du secteur devient une nécessité impérieuse. Une attention particulière devrait être donnée aux petits promoteurs immobiliers qui pourront s’adapter facilement à la nouvelle réalité du secteur. C’est dans le digital que s’inscrit l’avenir du secteur.

Préserver, voire créer plus de valeur ajoutée et d’emplois dans le secteur Seul le regroupement de toutes les compétences avec une Vision Claire et Précise du futur que nous escomptons pour ce secteur permettra de relancer réellement et efficacement ce secteur qui, rappelons-le, est un des moteurs essentiels de la croissance de notre pays.


Rédigé par Al-amine NEJJAR le Lundi 23 Novembre 2020 sur www.lopinion.ma  






Rédigé par le Jeudi 26 Novembre 2020

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Mai 2021 - 08:28 Le GINI et l’alliance PJD -RNI



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site