Menu

Polisario l'hiroshima de l'imposture




A écouter en podcast :

polisario_l_hiroshima_de_l_imposture.mp3 mp3  (2.42 Mo)

Grande réunion d’état-major de tous les chefs de bandes polisariens à Rabbouni, en Algérie. Ordre du jour : le bilan du décompte des « morts et blessés » du côté marocain suite aux tirs massifs de communiqués fallacieux et des bombardements par vidéos d’autres conflits dans le monde.


Décochez vos canulars !
 


L’heure de gloire fictive a sonné ! Les miliciens du polisario ont déployé des batteries de lance-communiqués multiples et les salves fantasmagoriques sont incessantes.


Pendant ce temps, les bataillons de trolls séparatistes, qui ont pris le maquis dans les réseaux sociaux, n’arrêtent pas lancer des assauts de fables contre le Maroc.


D’après des informations exfiltrées de l’ouest du Mur des FAR, estampillées de la main de henné d’Aminatou Haïdar pour en confirmer la « véracité », les Marocains « morts de rire » ne se comptent plus.


Il y a même des craintes qu’au rythme des « lourdes pertes » fantaisistes, annoncées tambours battants, l’on n’accuse le polisario du génocide du peuple marocain.


Sus à la réalité


Le spectacle rapporté par les séparatistes de l’intérieur (ainsi ironiquement appelés parce qu’ils ne sont pas prêts de se séparer des avantages sociaux obtenus de l’Etat en tant que Marocains) a de quoi réjouir les chefs de bande polisariens réunis.

Sous une pluie battante de mensonges de gros calibres et de rafales de tweets hilarants, les Marocains tombent par millions par terre en se tordant de rire, d’autres ont les larmes aux yeux à force de s’esclaffer. Leurs chances de survie seraient, dit-on, très minces.
 

Il y en a même qui supplient pour qu’on arrête de les pilonner de gags séparatistes et se disent prêts à témoigner devant les médias internationaux pour avouer l’accablante vérité : les polisariens sont les plus grands affabulateurs de toute l’Histoire devant le Créateur.


Tel maître, tel disciple


A Alger, on peine à cacher sa fierté face aux « succès » retentissants des disciples séparatistes formés à grands frais (sur fonds publics du peuple voisin) dans les camps de Tindouf. Ils mentent comme ils respirent, tel que leurs maîtres le leur ont enseigné.

Il est même prévu de construire un arc de triomphe en sable fin, à Tindouf, et d’y faire défiler les mercenaires séparatistes en sandales, chantant gaiement : « Des canonnades de bobards jusqu’à la chimérique victoire ».

Mythomanes d’Al Mouradia et Rabbouni, unissez-vous, et les détournements des aides humanitaires ne seront pas remis en question.


Ahmed NAJI 


P.S : Toute crédibilité accordée aux propos figurant dans ce texte relève de la seule responsabilité de ceux qui veulent bien y attacher la moindre foi.









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté