Menu

Quand le Black Friday fait oublier le Coronavirus




« Le black Friday », « Vendredi noir » ou même Vendredi fou comme certains l’ont nommé est initialement une tradition commerciale qui vient de l'autre côté de l'Atlantique et qui se déroule le dernier vendredi de novembre. Avec la progression d'internet, les magasins du monde entier ont peu à peu adopté cette offre promotionnelle, menée de front par les e-boutiques.

  Cette fête de consommation où une foule de clients se pressait devant les magasins et les centres commerciaux de la capitale, le vendredi dernier. Une queue qui s'étend sur plusieurs dizaines de mètres, essentiellement des adolescents et de jeunes adultes. Cela signifie que les gens se ruent sur des opportunités d'achats assez alléchantes. 

 La foule se comporte à peu près comme pendant une évacuation d’urgence. Cette dernière a un mouvement collectif avec une forte direction vers les promos comme pour l’issue de secours pendant une évacuation, une réduction de la distance entre les individus, les gens se rapprochent les uns des autres et ont moins de scrupules à se toucher et une augmentation de la vitesse de déplacement qui fait les gens courir au lieu de marcher, en oubliant l’existence d’une pandémie ou plutôt en fermant l’œil sur cette réalité.

Le citoyen doit se protéger contre Le coronavirus. Cependant, il doit également s’en sortir quant à l’acquisition de ses besoins et de ceux de sa famille. Il s’agit ici d’une contradiction flagrante, qui laisse à réfléchir. Ces gens-là sont-ils vraiment conscients de leurs comportements ou c'est l'influence du marketing qui désormais, tellement puissant qu'il peut amener les consommateurs à tout risquer, même leur santé ? 







Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Février 2021 - 21:34 AVEC LA LECTURE !!




Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté