Menu

Que vont devenir les océans sous l'effet du réchauffement climatique ?


Dans une étude publiée dans la revue Nature en août 2021 , des chercheurs de l’université Northeastern aux États-Unis ont modélisé les climats océaniques à l'échelle mondiale sur la période du début du 19ème à la fin 21ème siècle. Résultat ? C'est la quasi totalité de la surface océanique qui va se retrouver transformée... et ce n 'est pas une bonne nouvelle.



Réchauffement climatique et acidification des océans

Les constats apocalyptiques de la science ces dernières années n'ont rien à envier aux oeuvres de fiction du 7ème art. Si une récente étude avançait déjà que l'acidification des océans causée par le réchauffement climatique va entraîner la disparition de 80 à 90% de l'ensemble de la vie marine d'ici (seulement) 25 ans, les conséquences sur la surface mondiale des mers sont tout aussi inquiétantes.
 

L'équipe de chercheurs a modélisé deux scénarios en fonction de l'évolution de nos émissions de gaz à effet de serre (GES) : le 1er présentant un pic en 2050, et le second en 2100.

Que disent leurs conclusions ? 

"Entre 1800 et 2000, la surface de l'océan n'a pas connu un degré extrême de disparition ou de nouveauté mondiale", observent-ils. En revanche, c'est à compter du 21ème siècle que ça commence vraiment à se réchauffer et donc à se gâter.


Quelles conséquences sur la surface marine mondiale ?

En effet, "entre 2000 et 2100 selon les projections de la Voie des concentrations représentatives (RCP) 4.5 et 8.5, on estime que 10 à 82 % de la surface de l'océan connaît un degré extrême de nouveauté mondiale, avertissent-ils. 
"De plus, on estime que 35 à 95 % de la surface de l'océan connaît un degré extrême de disparition mondiale." La messe est dite.

Cela signifie à la fois que de nouveaux climats vont apparaître, mais aussi qu'ils vont entraîner avec eux un bouleversement sans précédant de la quasi-totalité de la surface océanique mondiale !

Car si au cours des 2 précédents siècles, le faible changement climatique a permis aux espèces marines de s'adapter en trouvant progressivement de nouveaux habitats, c'est incomparable avec ce qu'ils sont en train de vivre, et ce qui va arriver.

Si la conclusion des chercheurs sur la disparition des climats océaniques traditionnels est juste, de nombreuses (très nombreuses) espèces vont alors rapidement s'éteindre.


NDLR : Les climatosceptiques sur le point de perdre leur plus puissant allié ?

Les très influents médias du groupe australien News Corp, connus pour leur hostilité chronique à la science du climat, prépareraient pour cet automne une campagne de presse qui soutiendrait une politique internationale de réduction des gaz à effet de serre, et même de zéro émission d’ici 2050.





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 13 Septembre 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Septembre 2021 - 12:16 2 médailles d’or pour l'UM5 au Salon IWA 2021





Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html






L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site