Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Quelles sont les sources de revenu des ménages marocains ?

Quelle est leur contribution au revenu global ?


Le HCP vient de boucler la série de publications relatives aux résultats de l’enquête sur les revenus des ménages effectuée en 2019, juste avant l’apparition du covid-19. La troisième et dernière note mise à la disposition du lecteur porte sur « Sources de revenu des ménages : structure et inégalité » (18 mai 2021). Rappelons-en tout d’abord les principaux résultats avant de procéder à quelques remarques en vue de contribuer au débat sur une question qui demeure, comme nous l’avions précisé dans un article précédent, dans l’opacité et demande, par conséquent, plus d’investigation. Le HCP a le mérite de nous y inciter.



Par Abdeslam Seddiki

Au niveau des sources des revenus  des ménages, la première source provient des salaires avec une contribution de   38% (44% en milieu urbain et 23% en milieu rural). En revanche, la deuxième source est constituée par les transferts avec une proportion   de 20%. Ces transferts proviennent à hauteur de 49% d’institutions publiques, 40% des ménages et 11% d’institutions privées. On constate que les ménages urbains en profitent plus que les ménages ruraux. Par ailleurs, la troisième  source, représentant  18% du revenu global des ménages, provient  de l’emploi  indépendant non agricole.  Pour ce qui est de l’agriculture, et vu que l’enquête s’est déroulée dans une année marquée par la sécheresse, elle ne contribue que dans une proportion modeste  de 10% (36,7% en milieu rural et 0,7% en milieu urbain). Les autres sources  des revenus  sont constituées  d’activités de location et de patrimoine (11%) et  divers (2,8%).

 Cette structure des revenus  nous  enseigne sur le niveau de développement de notre société qui reste insuffisamment « salarisée » dans la mesure où les rapports de production capitalistes ne se sont pas généralisés. Ce qui explique la part prépondérante   du revenu tiré de l’emploi indépendant non agricole.  Par ailleurs, au vu de l’importance que représentent les transferts privés, presque autant que les transferts publics,  on en déduit que   les filets de solidarité restent encore forts dans la société marocaine et constituent des amortisseurs sociaux de première importance aux chocs endogènes. Cependant, au fur et à mesure que la société s’individualise, ces transferts auraient tendance à diminuer. Mais ils restent encore à un niveau élevé comme on l’a vu au cours de la crise covid-19 où les actions  de solidarité se sont intensifiées, notamment de la part de nos concitoyens résidents à l’étranger.
Le deuxième élément à retenir  de la publication du HCP réside dans la diversification des sources de revenus au niveau des  ménages marocains. Ainsi, ces derniers  vivent avec près de 3 sources de revenu, (2,7 en milieu urbain et 3,5 en milieu rural).  Ce sont, comme on peut le comprendre facilement,  les ménages les moins aisés  qui recourent le plus à la diversification des sources de revenus. De façon globale, près de 96% des ménages disposent d’au moins deux sources de revenu (99,8% en milieu rural et 94% en milieu urbain).

Le  troisième niveau d’information à retenir tient aux inégalités du revenu global selon les différentes sources. Ainsi, l’écart salarial est de 25,9 fois entre les 10% des ménages les plus aisés et les 10% les moins aisés. Dans ces conditions, les inégalités salariales contribuent pour 40% aux inégalités du revenu global mesurées par l’indice de Gini. Cependant, ce sont  les revenus provenant de l’emploi indépendant non agricole qui présentent les écarts les plus prononcés. Cet écart est de 38,4 fois entre le décile  le plus riche  et le décile  le moins aisé. Ainsi, les inégalités inhérentes à cette source de revenu expliquent 20,2% des inégalités du revenu global des ménages.

Pour le revenu agricole, cet écart est de 38 fois entre les 10% les plus aisés et les 10% les moins aisés. Au total, les disparités associées à la répartition du revenu agricole contribuent à hauteur de 13,2% aux inégalités du revenu global des ménages. Cette contribution s’élève à 60% en milieu rural. Enfin, les inégalités associées aux revenus de transferts expliquent près de 17% de l’inégalité du revenu des ménages.

Tels sont  les principaux résultats de l’enquête réalisée par le HCP.  Il s’agit, pour ainsi dire, de données  « brutes »  qui demandent à être décortiquées et analysées afin d’en tirer le maximum d’enseignements pour l’élaboration des politiques publiques à l’avenir.  Osons espérer que ce travail n’est qu’une étape qui sera suivi à l’avenir d’un approfondissement de l’analyse. Le Haut-Commissariat ne manque ni de moyens, ni de compétences. Il peut aller plus loin dans la réflexion  et approfondir davantage l’analyse.
 Par ailleurs,  il faut remarquer que toutes les données fournies par l’enquête revêtent un  caractère statique  dans la mesure où c’est la première fois qu’on procède à une étude des inégalités sur la base des revenus acquis au lieu de la consommation effectuée.    

Comme telles, elles sont nécessairement d’une portée limitée. Car ce qui intéresse le plus c’est de dégager des dynamiques dans le temps et de faire des comparaisons  entre périodes. Cet exercice reste suspendu au moins jusqu’au déroulement  d’une prochaine enquête.

 Enfin, et c’est un oubli de taille, les revenus du capital  et du patrimoine sont passés sous silence. Et  c’est là où se cachent   les fortunes   et nulle part ailleurs. Comment peut-on mesurer les inégalités de revenus et les inégalités sociales en général sans faire  ressortir les deux sources fondamentales du revenu, à savoir les revenus du travail (salaires) et les revenus du capital (profit et interêt) ?   Pourtant la note du HCP y a fait explicitement référence : « la structure par source de revenu des ménages renseigne sur la part relative des facteurs de production et des politiques de redistribution dans la répartition des revenus générés par l’économie nationale ».  En définitive, la question des inégalités de revenus, dans laquelle le HCP a ouvert une brèche,  demeure entièrement posée.

Par Abdeslam Seddiki
 



Mardi 25 Mai 2021


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Mai 2022 - 22:16 Dieu est plus Clément que ses serviteurs

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 

Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html














L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution


Chèr Monsieur, Chère Madame

Je suis le Web Master de L'ODJ Média,

j’ai le plaisir de superviser le nouveau média “L’ODJ” pour le groupe de presse Arrissala 
 

L’ODJ est un bouquet de publication en format presse numérique : (7)
 

Nous lire : Portail Web   & Magazine mensuel

Nous écouter : Web Radio   & Portail Radio   & APP Mobile

Nous voir : Web TV    & Portail vidéos replay   & Youtube

Nous suivre : Instagram   / FaceBook    / TiK To  K / Linkedin   / Twitter

 

“L’ODJ” c'est quoi ?: « L’opinion des jeunes » de 7 à 77 ans 

 

L’esprit : Faire revivre l’esprit de l’Opinion Des Jeunes, sans nostalgie aucune, ni c'était mieux avant,  mais bien pour la nouvelle génération connectée avide de plus de liberté responsable, de changement durable, d'horizon positif, d'avenir partagé, d'ouverture soutenue et de culture sans modération.
 

Le Bouquet L'ODJ n'est pas un simple canal d'actualités ou d'informations en continu, mais un bouquet multimédia et multi-canal pour du contenu à l’ordre du jour.

 

Contenu : À travers des articles, des podcasts, des vidéos, des émissions Web TV, notre couverture médiatique cible des thématiques qui intéressent la jeunesse marocaine (Bien être, Santé, Culture, Environnement, Digital, Economie, Politique, Sport, Lifestyle, Musiques  .....), sans pour autant être dans l'information éphémère ni soumis à la dictature de l'actualité immédiate.

 

Soit, une actualité durable qui ne suit d'autre ligne que la volonté d'éclairer et d'approfondir les enjeux d'un monde, devenu plus complexe et parfois difficilement compréhensible.
 

L’ouverture (liberté et responsabilité): Le challenge et la réussite du projet restent, avant tout, l’ouverture vers les internautes (propositions en ligne), des partenariats Win Win, et des chroniqueurs invités à travers essentiellement trois rubriques :
 

Quartier libre : https://www.lodj.ma/Quartier-libre_r4.html   
 

Chroniqueurs invités : https://www.lodj.ma/Chroniqueurs-invites_r20.html   
 

Coup de cœur : https://www.lodj.ma/Coup-de-coeur_r11.html  



Partager ce site