L'ODJ Média



Un média italien met en lumière la beauté majestueuse des villes impériales du Royaume


Rédigé par le Mercredi 14 Juin 2023

L’auteur retrace l’ambiance magique, partagée par toutes les Anciennes médinas des cités impériales du Maroc.



Une histoire millénaire riche

Le magazine italien ''il Fatto Quotidiano'' a souligné la magnificence des villes impériales du Maroc, qui témoignent d'une histoire millénaire aussi riche que les cultures et les traditions variées du royaume.
 
Le média italien revisite le séduisant et énigmatique parcours à travers les différentes civilisations qui ont prospéré simultanément au Maroc lors d'un voyage dans le temps.

Il met en avant le charme "irrésistible et mystérieux" des cités impériales du pays, qui dominent à la fois l'océan Atlantique et la Méditerranée.
 
“Des Montagnes enneigées aux déserts arides, des chaînes boisées de l'Atlas aux dunes sahariennes qui dessinent les horizons du sud-ouest du Maroc, de l’immense océan aux oasis enchantées, passant par les gorges profondes…le territoire géologique hétérogène du royaume a toujours été traversé par des peuples et des civilisations ayant contribué, chacun, de son côté, à son charme unique”, décrit le magazine.
 
Avant d'entrer dans les détails, l'écrivain décrit l'atmosphère enchanteresse qui imprègne toutes les anciennes médinas des cités impériales du Maroc. Il souligne que même les choses apparemment éphémères peuvent avoir des origines profondes.
 
“Les fleurs des jacarandas et des jasmins s'ouvrent, parfumant les ruelles de la Médina, le thé noir rencontre l'arôme de la menthe avant d'être versé dans des verres typiques, les fruits mûres sont pressées pendant la cuisson du pain, à saupoudrer d'amlou, crème à base d'huile d'argan, d'amandes et de miel…Tout est prêt pour lever le rideau sur le spectacle matinal des villes impériales du Maroc”, relève l’article, notant que le Maroc offre à ses visiteurs une “aventure qui explore le goût, grâce à des saveurs authentiques, allant de la douceur des dattes au parfum vif du jus de grenade, passant par la diversité des ingrédients gastronomiques locaux”.

Une ambiance cosmopolite

Pour commencer, le reportage choisit Casablanca comme première destination. La ville est décrite comme ayant une ambiance cosmopolite qui met en évidence son orientation commerciale vers l'avenir.
 
La vie à Casablanca est décrite comme étant dynamique, avec une combinaison harmonieuse d'architecture moderne, de styles mauresque et d'influences Art Déco européennes. La présence imposante de la Mosquée Hassan II est un élément dominant de la ville.
 
Dans le même esprit, Rabat s’invite comme “un mix hors norme entre palais et Kasbahs millénaires et les infrastructures ultra modernes”, poursuit-il, citant également l'emblématique Tour Hassan et le Mausolée Mohammed V.
 
L'article mentionne ensuite Meknès, une ville entourée de 40 kilomètres de remparts et parsemée de imposantes fortifications et de neuf portes majestueuses. Il y a également des chemins moins fréquentés pour accéder à des sites tels que la place Hedim, la Médina, la porte Bab El Mansour et le quartier juif.
 
L'itinéraire se poursuit dans la capitale spirituelle du Maroc, Fès, la plus ancienne des villes impériales. L’auteur invite le public à “plonger dans le passé en explorant le quartier de Fès-el-Jdid, passant par la place du Méchouar, avant d’atteindre les splendides portes du Palais Royal”.
 
A quelques kilomètres, le Moyen-Atlas s’impose avec ses montagnes recouvertes de forêts de cèdres dépassant 40 mètres de hauteur, fait-il observer. Dans cet “Eden, plusieurs joyaux s’offrent aux touristes, en l’occurrence, Ifrane et Azrou, qui se détachent parmi les collines verdoyantes, camouflant ses maisons avec des tuiles vernissées de la même teinte”.

“L’architecture témoigne de l’histoire”

Le journal italien propose Erfoud et Merzouga pour ceux qui cherchent une nature avec des teintes dorées, où le désert révèle des paysages surprenants. Le média mentionne également Ouarzazate et Aït-Ben-Haddou, célèbres pour leur Kasbah, un site du patrimoine mondial de l'UNESCO, qui a servi de décor à de nombreux films hollywoodiens.
 
En mettant également en avant la splendeur de la ville ocre de Marrakech, le journal associe cette ville à la couleur bleue des jardins Majorelle, qui ont captivé Delacroix et Yves Saint Laurent.
 
Le média mentionne les éléments emblématiques de cette ville animée, tels que la place Jamaa el-Fna, qui est le cœur vibrant de la ville, ainsi que les jardins de la Ménara, situés à l'extérieur de la Koutoubia, la principale mosquée de Marrakech.
 
Le Minaret de la Koutoubia est considéré comme le symbole phare de la ville, et il est fait référence également au quartier de la Kasbah, aux tombeaux Saadiens et au somptueux Palais de la Bahia.
 
“Ici, comme ailleurs au Maroc, l'architecture témoigne de l'histoire, tout comme les coutumes et l’art de vivre des populations locales”, conclut-il.

L'odj avec SNRTnews





Mercredi 14 Juin 2023

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 09:14 Jihan Kidari accuse Glovo : réaction publique massive

Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | Quartier libre | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.





























Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala
Menu collant à droite de la page