Chroniqueurs invités
C’est le premier projet de loi de finances du gouvernement Akhannouch, un PLF résolument technocrate, traité par des technocrates à une période qui, à défaut d’être naturellement et sainement agitée au regard des incertitudes, est anormalement calme. Le PLF est porté par deux ministres techniciens,...
Pour les Marocains, la grand-messe de la Ligue arabe qui s’est tenue à Alger n’a eu d’autre intérêt que celui du niveau de représentation marocain, étant entendu que les relations sont au plus bas depuis un an et très mauvaises depuis plusieurs années. Et comme ces relations sont d’une double...
Ma chronique cette semaine serai plutôt un partage d'une expérience, une découverte de nos provinces du Sud. La conférence organisée par Maroc Diplomatique du 21 au 23 octobre dernier à Guelmim, dans les provinces du Sud, a été à aucune autre pareille.
Voilà, lui aussi l'a dit ! Dans une émission de télévision, le 27 octobre, le président français y va sans nuances ni retenue : «les étrangers, soit en situation irrégulière, soit en attente de titre» cumulent plus de la moitié des faits de délinquance. Et d'en rajouter une couche en promettant de...
Près d’une semaine après son vote par le Conseil de Sécurité, la résolution 2654 sur le Sahara tout aussi occidental que marocain n’est pas encore en ligne sur le site de l’ONU. Normal car tel semble être le fonctionnement des Nations Unies, et moins normal car c’est trop lent, même pour un conflit...
Nous avions dans notre chronique précédente montré la vulnérabilité des finances de l’Etat, en ce sens que les recettes ordinaires ne couvrent pas les dépenses ordinaires donnant ainsi lieu à une épargne publique négative et, par voie de conséquence, à un recours excessif à l’endettement.
Pas besoin d'être grand clerc pour relever que l'on attendait avec sérénité la Résolution 2654 du Conseil de sécurité en date du 27 octobre courant sur la question du Sahara marocain. Le ton avait été donné par le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dans son rapport présenté une dizaine...
Cela fait deux mois maintenant, deux mois déjà, que le roi Mohammed VI a appelé à la réforme du Code de la famille, une réforme certes juridique mais une réforme d’abord et avant tout éminemment politique. Cela signifie que la classe politique est appelée à se mobiliser pour faire évoluer le droit...
Fini l’épisode où le président français François Mitterrand et le chancelier allemand, la main dans la main, s’affichaient dos au passé, résolus à construire ensemble une Europe forte en mesure de ne pas trop subir la Pax americana ?
Le PLF est présenté et personne, ou presque, n’y croit vraiment, gouvernement compris, ministres techniques surtout. Mais tout le monde fait comme si… Les débatteurs débattent, les ministres expliquent, les influenceurs tentent d’influencer, et le commun des mortels et de l’immortelle classe...
Le soft power ? Une notion qui a désormais sa place dans les relations internationales. Elle désigne la capacité d'un acteur politique (Etat, firme multinationale, ONG, réseau de citoyens,...) d'influencer indirectement le comportement d'un autre acteur ou la définition par cet autre acteur de ses...
Joe Biden et Vladimir Poutine l’ont décidé en duo, les Européens l’exécutent avec brio. L’Union européenne s’achemine vers sa fin, lentement, sûrement, et à une vitesse croissante. Peut-être pas la fin de l’UE dans l’absolu, mais du moins dans sa forme actuelle de grand écart entre un Nord trop...
1 2 3 4 5 » ... 71