Menu

« Aji Souwet » : Encore un mouvement pour réconcilier la jeunesse et le politique !


Le Maroc compte 24 millions de Marocains et Marocaines en âge de voter, mais il n’y a que 16 millions qui sont inscrits sur les listes électorales, dont 7 millions seulement ont voté avec un million de votes blancs, ce qui veut dire que seulement 6 millions de voix ont été prises en compte, soit 25% des citoyens qui peuvent voter.



Des jeunes étudiants ont eu l’idée de lancer le mouvement « Aji Souwet », un mouvement apolitique, civique et citoyen.

L’objectif de ces jeunes est d’encourager la jeunesse marocaine à se mobiliser pour les élections de 2021, en s’inscrivant aux listes électorales et en se rendant massivement aux urnes. Le mouvement vise ainsi à rendre la vie politique accessible à tous, ainsi qu’encourager les jeunes à devenir acteurs de la vie publique.

 

Selon un initiateur du mouvement :

« Nous avons remarqué également que les jeunes ne comprennent pas le discours des politiques et ne connaissent pas non plus leurs programmes électoraux, donc, on va essayer de demander aux secrétaires généraux des partis de faire des vidéos pour qu’ils s’adressent directement à la jeunesse »

L’idée est de mobiliser les jeunes sur les réseaux sociaux en leur montrant que la voix de chacun compte pour changer la donne, à travers du contenu pédagogique simplifiant le mode opératoire de la politique au Maroc, ainsi que le rôle des institutions et l’historique des partis politiques, pour améliorer déjà la compréhension des jeunes du champ politique.

Pour ce faire, ces jeunes disent vouloir engager un dialogue entre la jeunesse et les hommes et les femmes politiques en vue de combattre « la résignation et la défiance généralisée » que ressentent de nombreux Marocains envers la chose publique.

Aujourd’hui, seuls quelques mois nous séparent des échéances électorales de 2021, et pourtant les signaux ne sont pas positifs. Dans la sphère politique, c’est un sujet de préoccupation, surtout que les dernières échéances liées à l’élection des membres de la Chambre des représentants en 2016, avaient été marquées par un taux de participation qualifié alors de très faible.

Bonne chance,  la tache sera rude.
 









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté