lodj
YouTube
Facebook
Instagram
Twitter
LinkedIn
Tiktok
Podcast
L'ODJ TV
Other





Ce bras robotique peut imprimer des cellules vivantes en 3D à l’intérieur du corps


Conçu par des chercheurs australiens, cet appareil est capable d’imprimer directement en 3D sur des organes internes. Encore au stade expérimental, il a déjà été testé sur des dispositifs artificiels et un rein de porc.



Imprimer directement à l’intérieur du corps pour soigner. Cela sera bientôt possible grâce à un bras robotique. Des chercheurs de l’université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie ont récemment dévoilé un tel appareil capable d’imprimer en 3D des cellules vivantes sur des organes internes. Appelé « F3DB », ce dispositif comporte une tête d’impression directement installé à la pointe d’un bras robotique souple en forme de serpent.


« Notre bio-imprimante 3D flexible signifie que les biomatériaux peuvent être directement introduits dans le tissu ou les organes cibles avec une approche peu invasive », a expliqué Thanh No Do, qui a dirigé les recherches, dans un communiqué.

« Ce système offre la possibilité de reconstruire avec précision des plaies tridimensionnelles à l’intérieur du corps, telles que des lésions de la paroi gastrique ou des lésions et des maladies à l’intérieur du côlon », a-t-il ajouté.

Un potentiel outil chirurgical

Encore au stade expérimental, ce bras robotique a seulement été testé à l’intérieur d’un côlon artificiel, ainsi que pour l’impression 3D de divers matériaux sur le rein d’un porc. L’équipe de chercheurs a également testé la viabilité cellulaire du biomatériau vivant après son impression via leur système. Ils affirment ainsi que les cellules n’ont pas été affectées par le processus, la majorité d’entre elles étant vivantes après l’impression. Elles ont par ailleurs poursuivi leur développement pendant les sept jours suivants, avec quatre fois plus de cellules observées une semaine après l’impression.

Les chercheurs indiquent aussi que le F3DB pourrait potentiellement servir d’outil chirurgical endoscopique tout-en-un, permettant notamment d’éliminer certains cancers avec l’embout de la tête d’impression qui peut être utilisé comme un scalpel électrique pour marquer et découper les lésions cancéreuses.
« Par rapport aux outils chirurgicaux endoscopiques existants, le F3DB développé a été conçu comme un outil endoscopique tout-en-un qui évite l’utilisation d’outils interchangeables qui sont normalement associés à des temps de procédure plus longs et à des risques d’infection », a expliqué Mai Thanh Thai, doctorant ayant dirigé les recherches avec Thanh Nho Do.

Ayant obtenu un brevet provisoire pour leur bras robotique, les chercheurs prévoient de réaliser des tests in vivo sur des animaux vivants afin de démontrer son utilisation pratique. De nouvelles fonctionnalités, comme une caméra intégrée et un système de balayage en temps réel, devraient également être ajoutées à l’appareil pour reconstruire la tomographie en 3D des tissus en mouvement à l’intérieur du corps.

Rédigé par Kesso Diallo, Repris par la Fondation Tamkine 
#Tamkine_ensemble_nous_reussirons 

Jeudi 9 Mars 2023




Lu 38 fois

Dans la même rubrique :
< >

Lifestyle | Les Chroniques Radio | Breaking news | Room | Quartier libre | L'ODJ Podcasts | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp | Musiczone | L'ODJ Média | L'ODJ i-Magazine | Stories | Chroniques Vidéo



Magazine créé avec Madmagz.






















Revue de presse







Menu collant à droite de la page