L'ODJ Média



Célébrons le Nouvel An Chinois au Maroc, le samedi 10 février


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 2 Février 2024

​Ah, le Nouvel An Chinois au Maroc ! Imaginez un peu le tableau : des lanternes rouges accrochées entre les palmiers, des dragons dansant au rythme des derboukas, et des tajines remplis de raviolis. Et si, le samedi 10 février, on décidait de célébrer cette fête avec autant d'enthousiasme que nos propres célébrations ? Voici quelques idées pour que cette journée soit inoubliable, et surtout, pleine d'humour.



Célébrer le Nouvel An Chinois au Maroc, le samedi 10 février, pourrait être l'occasion parfaite pour mélanger traditions et cultures dans un esprit de fête et d'humour. Alors, prêts à transformer cette journée en une célébration inoubliable ?

Imaginez-vous en train de flâner dans les ruelles étroites de la médina, quand soudain, un dragon en papier mâché fait son apparition, zigzaguant entre les étals d'épices et les tapis. Accompagné de musiciens jouant des rythmes entraînants, ce dragon serait là pour nous rappeler que la journée ne fait que commencer. Qui a besoin d'un réveil quand on a un dragon pour annoncer le début des festivités ?

Au Maroc, l'art de la mosaïque est roi. Alors, pourquoi ne pas combiner cette tradition avec celle des lanternes chinoises ? Un atelier où chacun pourrait créer sa lanterne, en y ajoutant une touche de zellige, rendrait hommage à nos deux cultures. Et si votre lanterne ressemble plus à un puzzle qu'à une œuvre d'art, pas de panique – l'essentiel est de s'amuser.

Et si on fusionnait les cuisines marocaine et chinoise ? Le défi : préparer un plat qui marie le couscous et les raviolis. Les participants pourraient laisser libre cours à leur imagination, créant des plats aussi délicieux qu'inattendus. Le gagnant serait celui qui réussit à convaincre un jury de grands-mères marocaines et chinoises – un véritable exploit.

Pour des raisons de sécurité, on évitera les vrais feux d'artifice. Mais qu'à cela ne tienne, on peut toujours improviser avec des lanternes volantes, qui illumineraient le ciel nocturne sans le moindre danger. Une mer de lumières flottant au-dessus des minarets et des montagnes de l'Atlas offrirait un spectacle magique, tout en douceur.

Chaque année est associée à un animal dans le zodiaque chinois. Pourquoi ne pas organiser une parade dans le souk où chacun se déguise en l'animal de son année de naissance ? Des serpents en djellabas, des chevaux portant des fez, et des singes en caftans déambuleraient au milieu des marchands, offrant un spectacle des plus colorés.

Célébrer le Nouvel An Chinois au Maroc, le samedi 10 février, pourrait être l'occasion parfaite pour mélanger traditions et cultures dans un esprit de fête et d'humour. Alors, prêts à transformer cette journée en une célébration inoubliable ?

Dans un contexte marqué par l'inflation, la sécheresse, et d'autres défis économiques et environnementaux, célébrer le Nouvel An Chinois au Maroc pourrait offrir une bouffée d'air frais et une évasion bienvenue de la morosité ambiante.

Cette fête, avec ses couleurs vives, sa musique entraînante, et ses traditions riches, nous invite à embrasser la joie et l'optimisme, même en temps difficiles. En se réunissant pour marquer cette occasion spéciale, nous créons des moments de bonheur partagé et renforçons notre sentiment de communauté.

C'est une opportunité de mettre de côté, ne serait-ce que pour un jour, les préoccupations quotidiennes pour plonger dans un univers festif qui célèbre la culture, l'amitié, et la possibilité d'un nouveau départ.

En somme, célébrer le Nouvel An Chinois devient un acte de résilience, un moyen de se rappeler que malgré les épreuves, il y a toujours de la place pour l'espoir et la célébration.

Nouvel An Chinois, Maroc, lanternes rouges, dragons, raviolis, zellige, couscous, parade des animaux, médina, fête multiculturelle






Vendredi 2 Février 2024

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Juin 2024 - 07:36 Un Mouton sénégalais de luxe

Astuce & Insolite | Brèves Lifestyle | Brèves Astuce et insolite