Menu

Comment prévenir les dommages des écouteurs sur notre santé auditive ?


Les écouteurs peuvent s'avérer être dangereux pour votre santé auditif. Découvrez pourquoi et comment prévenir cela



Comment prévenir les dommages des écouteurs sur notre santé auditive ?

Aujourd’hui, 88% des jeunes âgés de 15 à 17 ans, 53% des personnes âgés de 35 à 49 ans et 36%  des gens âgés de 50 à 64 ans utilisent des écouteurs. C’est ce que révèle la toute dernière enquête de l'Ifop et l’association JNA qui date de mars 2020.

 

Il est vrai que les écouteurs sont quelque part utiles, pour regarder des films, suivre ses conversations téléphoniques et écouter sa musique. Mais quels sont les risques que colportent les écouteurs sur notre audition ?

 

À l’occasion de la journée nationale de l’audition ce jeudi 11 mars, l’association JNA lance la toute "première journée sans écouteurs". Une manifestation qui va permettre de sensibiliser les gens sur les risques auditifs, et ce, grâce à des contrôles, des dépistages gratuits ou encore la diffusion de guides pratiques d’informations. 

 

Comment se détacher de ses écouteurs lorsque ces derniers représentent à la limite une nécessité ?

 

En effet, le télétravail auquel s’adonnent la plupart des salariés aujourd’hui, les contraints quelque part l'utilisation des écouteurs. La toute dernière enquête réalisée en octobre 2020 révèle qu’un travailleur sur cinq en télétravail utilise un casque ou des écouteurs, dont 20% plus de deux heures par jour et 25% ont l’habitude d’augmenter les décibels, certains avouent même dormir avec leur écouteur. Les écouteurs représentent aussi un moyen de se créer une bulle d’intimité sur le lieu du travail. 

 

Pour répondre à la question, OUI, les écouteurs fragilisent les oreilles. Fatigue, nervosité, stress, angoisse, absence de concentration, etc.. Il est vrai que la musique est relaxante, encore, reste-il à écouter la bonne musique. Cependant, le cerveau humain dépense beaucoup d'énergie afin de décoder les sons qui l’entourent. L’audition et les cellules de l’oreille sont alors beaucoup trop sollicitées.

Alors oui, une utilisation fréquente des écouteurs peut s'avérer être dangereuse pour notre santé auditive, c’est en fait l’intensité, la puissance du son et la durée qui représentent les facteurs à risque sur notre audition. L’Inserm, nous rapporte que le nombre de cas augmente avec l'âge. En effet, la surdité affecte 6% des 15 à 24 ans et 65% des 65 ans et plus.. Les symptômes sont parfois des sifflements ou encore des bourdonnements dans les oreilles.

Afin de maintenir une bonne audition, il faut essayer de diminuer l’utilisation de ses écouteurs et d’effectuer des pauses régulières pour permettre à vos oreilles de respirer. Aussi, vous pouvez opter pour le casque ou les enceintes qui se trouvent être moins nocif que les écouteurs. L'idéal serait de retirer ses écouteurs environ 10 minutes toutes les heures et de modérer le volume, ne surtout pas dépasser un volume de 90 décibels.


Lu 45 fois
Vendredi 12 Mars 2021





Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.