Menu

Etats-Unis : on ne veut plus de vos prisonniers !


Les Etats-Unis transfèrent le premier détenu marocain de Guantanamo vers le royaume



Ce que Trump refuse, Biden applique

Suite à la décision de Joe Biden, consistant à fermer la prison du Guantanamo, plusieurs prisonniers furent libérés ou rapatriés à leur pays natal. 

L'actuel président des Etats-Unis reprend donc la promesse du parti démocrate, entamée par Barack Obama et délayée suite à un accord avec le congrès.

Par la suite, la porte-parole de la maison blanche Jen Psaki, lors d'une conférence de presse, confirme ces propos de volonté de fermeture des portes de la prison du Guantanamo. 

Cette dernière accueille des détenus liés à la "guerre contre le terrorisme", y compris Khaled Cheikh Mohammed, le cerveau autoproclamé des attentats du 11 septembre 2001.

Sortie d'un trente-neuvième

On nous transfère alors au Maroc des Etats-Unis, le premier détenu marocain de Guantanamo Abdellatif Nasser, ancien combattant Taliban qui a combattu l'invasion américaine, dans les montagnes de Tora Bora en 2001, avec un ordre du parquet à la brigade nationale de Casablanca de mener une enquête sur le présumé "terroriste" pour son implication dans des actes terroristes.

De ce fait, le pentagone annonce aujourd'hui, lundi 19 juillet 2021 : "le département de la défense a annoncé aujourd'hui (lundi) le transfert d'Abdellatif Nacer du centre de détention de Guantanamo au royaume du Maroc", tout en précisant que 39 autres détenus sont toujours à Guantanamo.

Selon le New York Times, la sortie du quinquagénaire a été recommandé depuis 2016, sauf que Donald Trump a refusé de le libérer pendant son mandat, en raison de sa détermination à remplir la prison de Guantanamo "de mauvais gars". 



ZOUGAGH Malak (apprentie journaliste) 





Lundi 19 Juillet 2021

Dans la même rubrique :
< >



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site