Menu

Facebook a banni les articles de presse en Australie




Article à écouter en podcast

facebook_a_banni_les_articles_de_presse_en_australie.mp3 Facebook Australie  (1.4 Mo)

Facebook avait prévenu l’Australie. Le groupe américain a annoncé avoir banni les articles de presse de la version australienne du réseau social. Les médias du pays ne peuvent plus partager de contenus depuis leurs pages officielles. Les internautes ne verront plus apparaître d'articles de presse sur leur fil d'actualité, qu'ils soient australiens ou internationaux.

Cette décision du groupe américain intervient en protestation contre une loi australienne en cours de discussion. Elle vise à contraindre Facebook et Google, qui capte une grande partie du marché de publicité en ligne, de participer au financement des médias. Si les deux géants du web ne s’entendent pas sur un prix avec les groupes de presse australiens, un arbitre externe tranchera le contentieux. Mais Facebook a affirmé qu’il gagne peu d'argent avec l'information, un type de contenu qui représenterait moins de 4% des publications vues par les utilisateurs sur leur fil d'actualité.

Selon les autorités, plusieurs services de secours en Australie se sont plaints d'être affectés par le blocage du partage d'articles. Leurs pages servent à alerter la population en cas de feux de brousse, de cyclone ou d'épidémie. Celle du service météorologique gouvernemental «a été affectée par les soudaines restrictions de contenus par Facebook», c’est ce qu’a tweeté la ministre de l'Environnement Sussan Ley. La page Facebook du service des incendies d'Australie occidentale aurait été effacée alors que l'État se préparait à un  «danger d'incendie catastrophique», cet évènement a été qualifié d’inacceptable par la députée d'Australie occidentale, Madeleine King.

Parmi les pages impactées figurent également celles de plusieurs département de Santé de plusieurs Etats, qui ne pouvaient plus publier des mises à jours sur la pandémie du coronavirus, et celles du service de lutte contre les agressions sexuelles et la violence domestique ainsi que certaines organisations caritatives.
Ces blocages ont été qualifiés d’« autoritaires » par le gouvernement australien, et les appels se sont multipliés pour que Facebook rectifie la situation.





Rédigé par le Vendredi 19 Février 2021

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Mai 2021 - 00:09 La revue du web #1



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site