Facebook met fin à la reconnaissance faciale pour les photos


Avec cette technologie, utilisée par un milliard de personnes, un algorithme devine qui se trouve sur une photo postée sur Facebook. Mais elle est au centre de nombreuses critiques



Facebook abandonne la reconnaissance faciale. L'entreprise, qui traverse une de ses pires crises de réputation, a décidé de se passer de cette technologie qui permet, depuis 2010, d'identifier les personnes présentes sur des photos ou des vidéos postées sur le réseau social.
"Ce changement va représenter une des plus importantes évolutions en matière d'usage de la reconnaissance faciale dans l'histoire de cette technologie", a noté Jérôme Pesenti, le vice-président de la société, chargé de l'intelligence artificielle.
"Plus d'un tiers des utilisateurs quotidiens de Facebook ont activé la reconnaissance faciale et peuvent être reconnus", a-t-il précisé.

Outre l'arrêt de la reconnaissance faciale active, le réseau social va supprimer les données d'identification numérique accumulées sur plus d'un milliard d'utilisateurs.

Cette décision inattendue signifie que certains outils populaires du réseau ne fonctionneront plus : quand un utilisateur publiera une photo, l'algorithme ne devinera plus les noms des personnes présentes dessus, par exemple.

Cette technologie d'intelligence artificielle suscite de "nombreuses inquiétudes", d'autant que les autorités n'ont pas encore fourni de "règles claires" sur son usage, a souligné Jérôme Pesenti.
 "Étant donné l'incertitude actuelle, nous pensons que limiter l'utilisation de la reconnaissance faciale à un nombre de cas limité est approprié."
En février 2021, un juge fédéral de l'Illinois avait approuvé un accord amiable entre Facebook et des particuliers qui reprochaient à la plateforme d'avoir utilisé des données liées à la reconnaissance faciale sans leur consentement. Le groupe s'était alors engagé à leur verser 650 millions de dollars de dommages et intérêts.

Un nouveau nom pour Facebook :

La semaine dernière, Facebook s'est même trouvé un nouveau nom. La maison mère des différentes plateformes (Instagram, WhatsApp...) s'appelle désormais Meta, en référence au métavers, cet univers parallèle ancré dans la réalité virtuelle que l'entreprise veut participer à construire.

Les nombreux détracteurs de la firme l'ont immédiatement accusée de chercher à détourner l'attention des dégâts qu'elle cause.

La décision de mettre fin à la reconnaissance faciale n'a pas été mieux perçue. "Mettre fin au système de reconnaissance faciale ce n'est pas de la bonne gouvernance pour faire plaisir. Cela veut dire (...) qu'ils éteignent un feu", a tweeté le consultant politique démocrate Rick Wilson.

L'odj avec Hespress

Vendredi 5 Novembre 2021




Lu 139 fois

Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.