France : Des influenceurs approchés pour dénigrer le vaccin Pfizer




Article à lire ou à écouter en podcast

france_des_influenceurs_approches_pour_denigrer_le_vaccin_pfizer.mp3 Campagne anti-Pfizer  (2.88 Mo)

Des influenceurs français ont été contactés par une mystérieuse agence de communication. En échange de 2000 euros, cette agence leur a demandé de critiquer le vaccin Pfizer sur les réseaux sociaux.

L’agence a ciblé des influenceurs spécialisés dans les contenus scientifiques et médicaux. Jérémie, connu sous le nom de «Docteur JFK» sur TikTok, a affirmé qu’il devait dire que le vaccin Pfizer avait causé trois fois plus de décès qu’AstraZeneca.

« La personne qui m’a contacté voulait rester totalement anonyme mais, en général, lorsque vous êtes en partenariat, vous devez toujours nommer la marque. C’était très surprenant », c’est ce qu’a expliqué Jérémie à Franceinfo.

L’influenceur, qui compte 62,9 mille abonnés sur TikTok, a déclaré avoir décliné les 2 000 € qui lui étaient offerts car cela allait à l’encontre de ses principes.

Le youtubeur Léo Grasset, connu sous le pseudonyme de «DirtyBiology», a reçu un message similaire le 24 mai. « C’est étrange. J’ai reçu une proposition de partenariat qui consiste à déglinguer le vaccin Pfizer en vidéo. Budget colossal, client qui veut rester incognito et il faut cacher la sponso. Éthique/20. Si vous voyez des vidéos là dessus vous saurez que c’est une opé, du coup », c’est ce qu’il a écrit sur son compte Twitter.

Grasset compte 1,17 million d’abonnés sur YouTube. Il devait dire que le vaccin Pfizer était responsable de plus de 1000 décès dans le monde et qu’il était plus dangereux que les autres vaccins, selon Le Monde.

Ses instructions étaient aussi d’affirmer qu’il n’avait pas été payé pour réaliser des vidéos et pour dire que «les médias grand public ignoraient le sujet».

De son côté, le ministère français de la Santé a déclaré qu’il «suivait de près les événements» et a dénoncé «la tentative évidente de répandre la désinformation». Si aucun motif clair de la campagne de désinformation n’a été identifié, The Guardian a partagé des informations sur la société qui tente de mener une campagne anti-Pfizer.

L’agence en question s’appelle Fazze. Elle se décrivait comme « une plateforme de marketing travaillant avec des influenceurs pour mettre en relation les blogueurs avec les publicitaires » et « prétendait être installée au 5 Percy Street à Londres ». Mais la société n’était pas enregistrée à cette adresse, selon le quotidien.

Le 25 mai, Fazze a « fermé son site internet et a passé son compte Instagram en privé ».

Mercredi 26 Mai 2021




Lu 151 fois

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.