Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Ghali a été littéralement ignoré au sommet Europe-Afrique


Malgré le soutien dont bénéficie le Front séparatiste "Polisario" de la part du régime militaire algérien, le chef du front, Ibrahim Ghali n'a pu remporter aucune victoire diplomatique au Sommet Europe-Afrique, ce qui l'a fait rebrousser chemin après que l'annonce de non-reconnaissance de la RASD par l’Union Européenne.



ghaliaeteignore.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (1.15 Mo)

Tout ce qu'il a pu obtenir, lors du sommet qui s'est tenu à Bruxelles pendant deux jours, a été de prendre quelques photos documentant sa présence au sommet, alors que l'Union Européenne ne lui a envoyé aucune invitation, d'autant plus qu'il est considéré comme persona non grata par certains pays de l'Union Européenne.

Le chef du front séparatiste s'est retrouvé au sommet Europe-Afrique dans une situation peu enviable, après être resté comme un paria, et n'avoir pas été reçu par les dirigeants des pays européens, hormis l'accueil qui n'a duré que quelques secondes par les organisateurs.

Ce sommet a été marqué par le discours adressé par le Roi Mohammed VI aux participants, lu par Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger.

Le Roi a mis l'accent sur la garantie de l'éducation, l'accélération du rythme de formation et d'emploi des jeunes, la promotion de la culture et la régulation des migrations et de la circulation des personnes, qui est une composante essentielle du partenariat entre l'Union Africaine et l'Union Européenne.

Le Roi a indiqué que ces objectifs prometteurs sont ce qu'il convient de prendre en compte dans l'approche du partenariat souhaité, déclarant : « Ni l'Afrique ni l'Europe ne sont en mesure de les atteindre isolément l'une de l'autre. Par conséquent, nous avons une responsabilité conjointe à cet égard, dictée par nos intérêts communs.

Il a souligné que l'éducation, la culture, la formation professionnelle, la mobilité et la migration, "sont autant de questions qui constituent collectivement les priorités de notre travail au Maroc et en Afrique, et dans le cadre de notre partenariat avec l'Union Européenne".

Dans ce contexte, le monarque a clairement indiqué que le dénominateur commun entre toutes ces questions est la jeunesse, dans laquelle et pour le partenariat entre les deux continents devrait investir de manière à garantir qu'ils atteignent leur potentiel maximum.

Par sa présence qualitative à ce sommet, le Maroc a affirmé son engagement politique au plus haut niveau, qui s'inscrit dans la vision royale d'une Afrique prospère, libérée et capable de prendre son destin en main.

Les travaux du sixième sommet Union Européenne-Union Africaine se sont conclus vendredi à Bruxelles par l'adoption d'une déclaration conjointe sur une vision commune pour l'année 2030, visant à renforcer le partenariat renouvelé pour la solidarité, la sécurité, la paix et le développement durable.





Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 21 Février 2022

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Juin 2022 - 18:51 Nouvelles du monde en mutation

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.