Menu

Indice 2020 du B2C : Le Maroc peut mieux faire


L’indice 2020 du commerce électronique entre entreprises et consommateurs (B2C) établi par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) vient d’être dévoilé.



Au fait, cet indice, qui évalue à 152, le nombre de pays prêts à faire des achats en ligne, pour une valeur estimée à 4,400 milliards de dollars en 2018, classe ces pays selon leur degré de préparation au commerce en ligne
En tête de classement, la Suisse est en pole position talonnée, au niveau européen, par les Pays-Bas.
Les seules économies non-européennes parmi les dix premières sont Singapour, classée quatrième, et Hong Kong (Chine), en dixième position.

Les dix pays en développement ayant obtenu les meilleurs résultats sont tous en Asie et classés dans la catégorie des économies à revenu élevé ou à revenu intermédiaire supérieur.
Les deux plus grands marchés de commerce électronique B2C du monde, la Chine et les États-Unis, se classent respectivement au 55e et au 12e rang de l'indice. Bien que ces deux pays soient en tête dans plusieurs mesures absolues, ils sont à la traîne dans les comparaisons relatives.
la 95ème position dans le classement de cet indice, le Maroc gagne deux places par rapport à son classement de 2019.
Au Top 10 continental des économies en développement et en transition dans le B2C de la CNUCED, le Maroc est la neuvième position.
Au vu des pays qui le précédent au niveau de ce Top 10 et aux critères qui servent à ce genre de classement, force est de reconnaître que le Maroc peut mieux faire.
Par Noureddine BATIJE









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté