Menu

Inégalités : 20 % des Marocains les moins aisés ne détiennent que 5,6 % des revenus des ménages

Concentration: Les 20 % de la population les plus aisés détiennent plus de la moitié des revenus des ménages


Le Haut Commissariat au Plan vient de livrer la première partie de sa note traitant des "Revenus des ménages : Niveaux, sources et distribution sociale".
D’emblée, le département de M. Lahlimi, précise qu’il s’agit de la première fois qu’il a tenté d’appréhender cette question à travers une enquête directe auprès des ménages en s’inspirant, dans ce domaine, de l’expérience de l’Institut National de Statistique d’Italie. Cette enquête, couvrant l’ensemble du territoire national et des couches sociales, a été réalisée du premier décembre 2019 à fin mars 2020 auprès d’un échantillon de 3 290 ménages, échappant ainsi aux effets de la pandémie COVID-19.
Détails d’une enquête qui renseigne tant sur les sources sectorielles que sur la répartition sociale des revenus des ménages.



Des premiers résultats de cette enquête, tels que livrés par le HCP, il ressort un certain nombre d’indicateurs qui renseignent sur la répartition sociale des revenus au Maroc.

A ce titre, le HCP indique que le revenu total des ménages marocains est estimé annuellement à 767 142 millions de dirhams. Les ménages urbains disposent d’un revenu total 2,8 fois celui de leurs homologues ruraux, respectivement 564 024 millions de dirhams pour les premiers et 203 118 millions de dirhams pour les seconds. 

Par ménage, le revenu annuel moyen s’établit à 91 933 DH, ce qui équivaut à un revenu mensuel moyen de 7 661 DH. Il est de 98 483 DH en milieu urbain (8 207 DH par mois) et 77 600 DH en milieu rural (6 467 DH par mois).

Par personne, 1.793 DH de revenu mensuel moyen

Partant du fait que certains revenus, très élevés, tirent la moyenne vers le haut l’écartant des niveaux les plus fréquents, le HCP estime que la médiane serait un meilleur indicateur pour renseigner sur le niveau de répartition de revenus et révèle, à cet effet, que 50 % des ménages à l’échelle nationale ont un revenu mensuel moyen supérieur à 5 133 DH ; 50 % des ménages en milieu urbain ont un revenu mensuel moyen, supérieur à 5 609 DH et 50 % des ménages en milieu rural ont un revenu mensuel moyen supérieur à 4 237 DH.

Et que par personne, le revenu annuel moyen est de 21.515 DH au niveau national, équivalent à 1.793 DH par mois ; 24.992 DH en milieu urbain, ou encore 2.083 DH par mois ; 15.560 DH en milieu rural, ou encore 1.297 DH par mois.


Concentration des revenus

De l’analyse de la concentration des revenus par tête en 2019, selon les différentes catégories socio-économiques, le HCP dégage un certain nombre de constatations qui font qu’ au niveau national, les 20 % de la population les plus aisés détiennent plus de la moitié (53,3 %) des revenus des ménages, contre 5,6 % pour les 20 % les moins aisés.

Pour plus de détails, le HCP précise qu’avec un revenu annuel moyen par tête de 57.400 DH, les 20 % de la population les plus aisés disposent d’un revenu environ 10 fois (9,6) celui des 20 % de la population les moins aisés (6.000 DH). 

Plus de 66 % des 4,5 millions de pauvres sont des ruraux

Traitant de la pauvreté relative, considérée comme une forme d’inégalités de revenu, et mesurée par référence au poids démographique des personnes à faible revenu dans la répartition du revenu de toute la population, en fixant le seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian par tête (6.830 DH), le HCP avance un chiffre : En 2019, la part des personnes à faible revenu est de 12,7 % à l’échelle nationale, 6,8 % en milieu urbain et 22,9 % en milieu rural. Soit au total, 4,5 millions de personnes pauvres à titre de pauvreté relative, dont les deux tiers (66,4 %) résident en milieu rural. 

Les facteurs discriminant le niveau du revenu

Abordant les facteurs discriminant le niveau du revenu, le HCP précise que celui-ci varie en fonction de plusieurs facteurs dont les caractéristiques sociodémographiques du chef de ménage, notamment l’âge du chef de ménage, dans le sens que le revenu mensuel moyen a tendance à plus que doubler à l’âge de retraite, passant d’une moyenne mensuelle de 4.200 DH pour les 15-24 ans à 8.600 DH pour les 65 ans et plus, le sexe du chef de ménage, avec un revenu moyen de 5.500 DH pour les ménages dirigés par une femme contre 8.200 DH pour ceux dirigés par un homme, le niveau d’éducation, avec un revenu mensuel moyen variant de 6.458 DH pour les ménages dont les chefs sont sans niveau scolaire à 14.281 DH pour les chefs de ménages ayant le niveau d’enseignement supérieur et enfin la catégorie socioprofessionnelle du chef de ménage, dans la mesure où le HCP considère qu’ il y a lieu de distinguer 6 grands groupes déclinés ainsi :

-Le premier groupe est celui des ménages dirigés par des responsables hiérarchiques de la fonction publique, directeurs et cadres de direction d'entreprises, cadres supérieurs et membres des professions libérales, dont le revenu mensuel moyen est 17 040 DH. La moitié de cette catégorie dispose d’un revenu mensuel supérieur à 13 055 DH ; 

-Le second groupe englobe les ménages dont les chefs sont des cadres moyens, des employés et des commerçants et intermédiaires commerciaux et financiers, avec un revenu moyen de 8 257 DH, dont la moitié gagne un revenu mensuel supérieur à 6 295 DH ; 

-Le troisième groupe comprend les inactifs (retraités, rentiers, et autres inactifs), avec un revenu moyen de 7 819 DH, dont la moitié gagne un revenu mensuel supérieur à 5 458 DH. 

-Le quatrième renferme les exploitants agricoles, pêcheurs, forestiers, chasseurs et travailleurs assimilés et les ouvriers agricoles, avec un revenu moyen de 7 370 DH. 50 % de ces ménages ont un revenu mensuel supérieur à 4 390 DH.

-Le cinquième groupe comporte les conducteurs d'installations et de machines, les artisans et les ouvriers qualifiés, avec un revenu moyen de 6 447 DH. 50 % de cette catégorie ont un revenu mensuel supérieur à 4 800 DH. 

-Enfin, le sixième groupe inclut les manœuvres non-agricoles, les manutentionnaires et travailleurs des petits métiers et les chômeurs n'ayant jamais travaillé. Le revenu moyen de ces ménages est de 4 720 DH. 50 % de ces ménages ont un revenu supérieur à 3 910 DH.

Source : HCP





Noureddine Batije
Noureddine BATIJE est un journaliste spécialiste en investigation journalistique et traitement de... En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 29 Avril 2021




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html






L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site