Menu

L’ISJC et l’IPSI condamnent « Echourouk TV » pour son outrage au Roi du Maroc !


Dans communiqué commun, les Directeurs de l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI) à Laâyoune et de l’Institut Supérieur du Journalisme et de la Communication (ISJC) à Casablanca ont exprimé leur condamnation, la plus vive, du contenu hautement offensant à la personne du Roi du Maroc, diffusé par la chaîne de télévision algérienne « Echourouk TV ».



L’ISJC et l’IPSI condamnent « Echourouk TV » pour son outrage au Roi du Maroc !

Les deux instituts académiques dans les domaines du journalisme et de la formation des professions des médias au Maroc, affirment dans ce communiqué commun, que la chaîne de télévision algérienne « Echourouk TV » a insulté Sa Majesté le Roi Mohammed VI et à travers lui tout le peuple marocain et tout le Maroc, pays dont les racines s’étendent sur des milliers d’années. Traiter l’institution royale marocaine de cette manière si décadente est un acte condamnable et n’a rien à voir avec l’éthique et la déontologie de la profession du journalisme et des médias. Cet acte ignoble est une insulte directe au peuple marocain, qui ne peut être tolérée et doit recevoir par conséquent une réponse ferme de tous les marocains.

Le communiqué  souligne que les médias doivent jouer un rôle majeur dans le renforcement des relations entre pays voisins. Il est certain que le problème dont les médias algériens souffrent aujourd’hui, est issu du piège tendu par la junte militaire gouvernante qui entraine dans sa chute, par son hostilité entre les deux peuples qui partagent des points communs, historiques, culturels, sociaux et géographiques, la plupart des journalistes à sa botte.

Le communiqué commun  a ajouté que l’offense faite par des médias algériens aux symboles nationaux sacrés du Maroc est une grande preuve de leur échec total et une tentative malheureuse d’exporter les problèmes internes de l’Algérie, et de ses crises à répétition, vers les pays voisins.

Le communiqué  a mentionné que le secteur de la presse a aujourd’hui besoin de relever les défis stratégiques considérables afin d’être en mesure d’y faire face, sans porter préjudice au système de valeurs qui caractérisent nos sociétés. L’Algérie cherche par cette diversion une issue à ses nombreux problèmes internes politiques et sociaux, notamment celui de la question du Sahara Marocain qui est aujourd’hui considérée comme la crise essentielle du régime militaire algérien, au lieu de choisir un discours médiatique éthique, civilisé et efficace afin de communiquer plus efficacement et de faire un pas vers « l’autre ».

Source : IPSI. Laâyoune / ISJC. Casablanca.
 









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté