Menu

La CEA se penche sur la reconnaissance des compétences africaines au Maroc


Le Bureau de la Commission Economique pour l'Afrique, en Afrique du Nord, a tenu un atelier en ligne pour le lancement de son étude sur la reconnaissance des compétences des migrants africains au Royaume du Maroc, actuellement menée dans le cadre de son programme « Statistiques migratoires et reconnaissance des compétences en Afrique ».



La rencontre a été l’occasion de présenter le rapport de démarrage de l'étude, qui vise d'une part à évaluer les politiques nationales en termes de reconnaissance des compétences et, d'autre part, de réfléchir à des pistes d'améliorations desdites politiques dans l'optique d'appuyer la Stratégie Nationale d'Immigration & d'Asile menée par le Maroc et de soutenir le Royaume dans la mise en oeuvre des Agendas 2030 et 2063 et des recommandations du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (GCM).

« Ce projet permettra, entre autres, d’étudier la politique du Maroc en matière de reconnaissance de diplômes étrangers, dans la perspective de l’élaboration d’un cadre africain pour la certification des diplômes », a déclaré Khaled Hussein, Directeur a.i. du Bureau de la CEA en Afrique du Nord en amont de la rencontre.

La rencontre s’est tenue avec la participation du Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, du Ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, du Ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle, du Ministère délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, chargé des Marocains résidant à l’Étranger, du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (UNDESA), de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR)

Mis en place dans le cadre du soutien de la CEA aux pays africains pour la mise en œuvre du GCM, le projet est actuellement mené en Afrique du Sud, Côte d’Ivoire, Mali, Maroc, Sénégal et Zimbabwe, et vise à renforcer les capacités desdits pays pour l'élaboration ou l'amélioration de leurs politiques migratoires.

 







Mercredi 12 Mai 2021



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site