Menu

La Covid-19 pourrait causer la perte de 10 ans de développement




Article à écouter en podcast

la_covid_19_pourrait_causer_la_perte_de_10_ans_de_developpement.mp3 Covid-19 - Inégalités  (1.28 Mo)

Les pays pauvres paieront le prix fort à cause de la pandémie de la Covid-19. Ses répercussions se feront sentir pour encore longtemps : la réalisation des objectifs de développement durable pourrait prendre dix ans de plus que prévu, selon un nouveau rapport des Nations-Unies.

La crise sanitaire pourrait mener à un monde encore plus inégalitaire. L’économie mondiale a enregistré la pire récession depuis 90 ans, et les segments les plus vulnérables de la société ont connu les pires conséquences, selon le rapport 2021 sur le financement du développement durable. Dans le monde, 114 millions d’emplois ont été perdus et 120 millions de personnes sont retombées dans l’extrême pauvreté depuis le début de la pandémie.

C’est la réponse inégale à la pandémie qui a amplifié d’énormes disparités et injustices dans les pays mais aussi entre les pays : Si quelque 16.000 milliards de dollars ont été investis pour combattre les pires effets de la crise, moins de 20% de cette somme a été dépensée dans les pays en voie de développement. Alors que presque toute l'Europe et les Amériques ont commencé leurs campagnes de vaccination, seule une poignée de pays africains l’ont fait jusqu’à présent.

Avant la crise, environ la moitié des Pays les moins avancés (PMA) et des autres pays à faible revenu présentaient un risque élevé de surendettement. Aujourd’hui, les niveaux d’endettement ont explosé avec la baisse des recettes fiscales, selon le rapport.

Les auteurs de ce document ont plusieurs recommandations concrètes. Ils ont appelé à une action immédiate des gouvernements. Ils proposent également de financer intégralement l’Accélérateur d’accès aux outils contre le coronavirus, qui a besoin de 20 milliards de dollars supplémentaires pour 2021. En outre, les pays devraient s’engager à respecter l’engagement de 0,7% d’aide publique au développement et mettre en place de nouveaux financements pour les pays en voie développement. Les auteurs ont également suggéré aux États de soutenir l’allègement de la dette de ces mêmes pays.



Lounja Bensmain


Rédigé par Lounja Bensmain le Lundi 29 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté