Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search







La décarbonation profitera-t-elle aux opérateurs économiques et industriels ?


La décarbonation de l'industrie marocaine profitera aux opérateurs économiques, notamment sur le plan économique et environnemental estime le directeur des infrastructures au ministère de l'Industrie et du Commerce, Hicham Guedira.



La décarbonation profitera-t-elle aux opérateurs économiques et industriels ?

 

« Quand on parle de décarbonation de l’industrie marocaine, ce n’est pas du greenwashing. C’est dans l’intérêt des opérateurs sur le plan économique et environnemental », a-t-il dit lors d’une table ronde autour de la thématique « décarbonation de l’économie mondiale: défis et opportunités au lendemain de la COP-26 », initiée par le Policy Center For The New South (PCNS) et la Banque Mondiale (BM).

Pour sa part, le directeur du changement climatique, de la biodiversité et de l’économie verte au ministère de la Transition énergétique et du développement durable, Bouzakri Razi, a relevé que le Maroc a voulu s’engager dans la dynamique internationale de lutte contre le changement climatique, en particulier via la signature de l’Accord de Paris sur le climat. Il s’agit d’une « volonté politique à très haut niveau », a-t-il martelé.

 

Cette volonté, a soutenu M. Bouzakri, vise à saisir les opportunités que présente la décarbonation notamment celles d’ordre commercial, en matière de compétitivité et d’accès aux marchés, d’ordre social, à travers la création d’emploi, ainsi que des opportunités écologiques. De son côté, Karim Benamara, Chef de service de la mobilité durable et de l’innovation au ministère du Transport et de la logistique, a noté que concilier le besoin qui devient de plus en plus important, de la mobilité de biens ou de personnes et l’atténuation des émissions des externalités négatives liées à la pollution aux émissions de gaz à effet de serre et à la consommation énergétique, est une problématique qui se pose actuellement au Maroc et partout dans le monde.

 

Ainsi, pour faire face aux défis multiples et simultanés que connait le secteur, toute politique de décarbonation du transport devrait respecter trois principes fondamentaux, à savoir « avoid » (éviter et réduire la demande du transport), « shift » (basculer vers un mode de transport plus propre) et « improve » (améliorer l’efficacité énergétique des véhicules), a-t-il fait valoir.

Pour Houda Bouchtia, responsable à la commission économie verte à la Confédération générale des entreprises du Maorc (CGEM), la décarbonation rime aussi avec la compétitivité des acteurs et des opérateurs économiques, tout en permettant de créer de la valeur et de nouveaux métiers et d’emplois à la clef.


 

Samedi 11 Décembre 2021


Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.