Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital Radio
Digital TV
LinkedIn
Facebook



La maltraitance : encre rouge tachetant l'innocence infantile


Le stress, la violence et maltraitance des enfants, provoquent non seulement des troubles psychopathologiques, mais des modifications de gène également, ayant des répercussions sur leurs futurs progénitures.



break_time500msla_maltra1626735407.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (563.06 Ko)

 Ce n’est qu’en poésie qu’on attribue aux souffrances humaines des cicatrices irrémédiables, éternellement ouvertes. Or il s’avère que les poètes sont visionnaires et que la science a prouvé l'existence de cicatrices sur l'ADN suite aux maltraitances subit par les enfants.


L’enfance est une toile blanche et vierge où les événements quotidiens prennent leur aise à gribouiller dessus.

Non seulement la maltraitance mais aussi toute forme de stress vécus pendant l’enfance, menacent la vie adulte de l’enfant.

Les conséquences sont détectables chez ces victimes de maltraitances, en constatant la taille réduite de l'hippocampe - structure clé de la mémoire, ou encore une activité anormale de l'amygdale - la structure cérébrale impliquée dans la gestion des émotions.

Artillerie et génétique

Suite à des études post-mortem sur les enfants maltraités, les scientifiques déduisent la transformation du gène NR3C1, responsable de la fabrication des substances secrétés lors de la détection d'un danger.

Découverte précisément chez des victimes de suicide, ayant subi des antécédant de maltraitance infantile. Ce n'est qu'en quelques années que de nouvelles recherches ont découvert la même mutation génétique chez des enfants confrontés à la maltraitance.

Ainsi, ce constat suggère d'après les chercheurs que les actes de violence verbale et conjugale sur les enfants apportent des mutilations du système nerveux chez les victimes qui s'avère, majoritairement, permanentes. 

"j'ai choisi de servir l'enfant et sa cause"

Ce n'est certainement pas en vain ou sans cause que le polonais Janusz Korczak a défendu la cause des enfants. Son but portait sur deux notions essentielles, être aimé et être respecté. 

L'enfant pour lui sujet de droit, a un caractère des plus impressionnants, dans la mesure où leurs sentiments présentent une ample dimension, ignorée par les adultes.

Tout comme une fleur, l'enfant est bourgeon si on n'en prend pas soin, il feint.


De là plusieurs autres débats s'ouvrent, les actes criminels exercés par des individus dont la morale est critique, sont dans la grande majorité des victimes d'un passé violent.

Si la société cherche à faire de ces citoyens un modèle à suivre, la première étape serait de prendre en considération la bonne éducation des enfants, grandissant et portant avec eux des traumatismes incandescents.   
 

ZOUGAGH Malak (apprentie Journaliste) 

Lu 568 fois
Lundi 19 Juillet 2021





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Octobre 2021 - 10:41 4 astuces pour boire l'eau plus souvent

Lundi 25 Octobre 2021 - 11:14 Les aliments anti-déprime


Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.