Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
search





La valeur ajoutée des institutions financières


Objectifs du développement durable à l’horizon 2030

Dans un contexte mondial marqué par plusieurs défis en matière de réduction de la pauvreté, de lutte contre les changements climatiques et de développement des infrastructures durables, le financement des Objectifs de Développement Durable (ODD ou SDG’s) défini par l’ONU à l’horizon 2030 est une priorité internationale qui mobilise un grand nombre d’acteurs publics et privés à travers le monde.



A lire ou à écouter en podcast :

la_valeur_ajoutee_des_institutions_financieres.mp3 La valeur ajoutée des institutions financières.mp3  (2.98 Mo)

 L’investissement étant le principal moteur du développement, la mobilisation des fonds au profit du financement des ODD est aujourd’hui un objectif partagé par tous les acteurs, qu’ils agissent dans la sphère économique ou encore dans le monde de l’action politique et sociale. Seulement, tout est décalé avec la crise, santé oblige.

L’impact de la Finance Participative sur les ODD à l’horizon 2030, a été défini  par l’ONU.  Il fallait approcher le rôle et l’impact des institutions financières et des Investisseurs dans l’atteinte des Objectifs de Développement Durable(ODD). L’autre objectif est le renforcement des compétences et des capacités des différents acteurs de la finance participative au Maroc en la matière.


L’investissement responsable

L’« Impact Investing » ou l’investissement responsable devient aujourd’hui une composante essentielle des stratégies d’investissements et /ou de levée de fonds.

La finance participative, significativement alignée aux valeurs de l'investissement responsable, est considérée comme un levier fort permettant d’élargir les horizons de l’impact investing. En effet, le lancement de ce marché au Maroc permet aux acteurs impliqués (Banques, compagnies d’assurance, fonds d’investissement, entrepreneurs ou encore investisseurs privés) de jouer un rôle significatif dans la mobilisation des ressources complémentaires et des mécanismes de financement alternatifs au profit de l’atteinte des ODD.

A cet égard, comme souligné par les experts, ‘’la Finance participative, de par son Business Model, ses principes et ses objectifs permet de conjuguer rentabilité et financement des projets à fort impact social et environnemental’.

Bien que la finance participative au Maroc ne soit encore qu’à son stade de genèse et connaisse plusieurs défis notamment en matière de diversification des produits ou encore de refinancement, le marché national représente un riche potentiel au plan interne, mais également continental, puisque le Royaume est l’un des acteurs les plus actifs et les plus engagés en Afrique en termes d’investissements et de financement de projets à finalité sociale.

Il est également attendu que l’écosystème de la finance participative avec toutes ses composantes (banques, compagnies Takaful, fonds d’investissement, etc.) contribue à l’élargissement du champ des opportunités de financement des projets à caractère social et environnemental.

La finance participative  et ses challenges constituent  un levier pour le financement des ODD au Maroc et en Afrique.
 
Bouteina BENNANI





Journaliste professionnelle. 30 ans d'expérience à L'Opinion. Actuellement journaliste à Radio Web... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 5 Février 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Décembre 2021 - 13:43 Coupe arabe : Maroc - Algérie , c'est que du foot ..

Mardi 7 Décembre 2021 - 14:16 La France en 2022 : Ben , voyons !

L'ODJ Room | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Web Vidéo | Digital & Tech | Juke-Box | Magazine