Menu

Lancement de l'étude sur les statistiques migratoires au Maroc


Le Bureau de la CEA en Afrique du Nord a tenu à Rabat un atelier de lancement de son étude sur les statistiques migratoires au Maroc, avec la participation de plusieurs ministères et organisations onusiennes dont l’Intérieur, les Affaires étrangères, le HCP, l’OIT, l’OIM et le HCR.
Choisi comme pays pilote du projet, le Maroc, qui a longtemps été un pays émetteur de migrants, est aujourd’hui devenu un pays de transit et depuis peu une destination migratoire. Le Maroc se distingue aussi par sa politique migratoire fondée sur une dimension humanitaire et sa perception de la migration comme étant un atout et non une problématique.
Le Maroc est également hôte de l’Observatoire Africain des Migrations (OAM) depuis son inauguration le 18 décembre 2020 à Rabat.



La rencontre avait pour but de consulter les partenaires nationaux et internationaux à propos de la méthodologie de l’étude, pour une compréhension affinée des besoins nationaux. 

« Nous organisons ce projet dans le cadre du soutien de la CEA aux pays africains pour la mise en œuvre du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, adopté au Maroc en décembre 2018, » a déclaré Khaled Hussein, Directeur a.i. du Bureau de la CEA en Afrique du Nord, qui a souligné l’importance pour les pays africains comme le Maroc de disposer de données factuelles et de qualité pour des politiques migratoires adaptées à leurs besoins.

Au terme des échanges, les participants se sont accordés sur l’importance d’établir un diagnostic des données existantes en matière de migration et convenu de la nécessité de les compléter et consolider à travers un système national harmonisé et conjoint.

 







Samedi 13 Mars 2021