Menu

Le NMD a-t-il fait l’impasse sur le rôle cohésif qui revient au « primordial » associatif ?

Le Lions Club Rabat Al Forsanes au service d’un Maroc meilleur




De gauche à droite, Sophia Benthami secrétaire club, Amina Lahmil présidente, Hicham Aboumerrouane Directeur Club
De gauche à droite, Sophia Benthami secrétaire club, Amina Lahmil présidente, Hicham Aboumerrouane Directeur Club
le_nmd_fait_il_l_impasse__.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (5.36 Mo)

Sans doute faut-il appuyer d’un bras de fer  patriote le rôle des acteurs intermédiaires, nommément, ici,  les associations qui œuvrent d’arrache-pied pour le bien commun.

Des associations pionnières  qui mettent leur point d’honneur à s’inscrire, pied à pied,   dans la ligne maîtresse ébauchée de par le nouveau modèle de développement, concourir à cette marche nouvelle.

Oui ébauchée, n’est-ce pas que l’effort et le cœur à mettre en branle  peaufineront cette  directive  à la visée noble  : Un Maroc meilleur à l’horizon 2035.

Si le NMD a fait l’impasse sur le rôle cohésif qui revient au « primordial » associatif, c’est que ce dernier, est d’avance crédité, comme  de mise, de ce minimum de confiance qui sied au rang de sa mission.

C’est à l’aune de cette lancée-structurelle que le Lions Club  Rabat Al Forsane, a chevauché en sa qualité de serviteur,  cet élan-souffle-nouveau pour valider, rectifier au besoin, ses acquis humanitaires ramassés autour d’une maxime et des plus concises « We serve ».

Le Lions Club Rabat Al forsanes, de fibre patriotique, conscient des défis-contraintes  pointés-dessinés de  par les soins du NMD, au fait  de la conjoncture universelle, se faitl’allégorie d’une devise : « We serve ! »

Ce dernier appuie le bien fondé  du rapport en question, fer de  lance d’un Maroc meilleur.

Une ligne que le club imprègne de pragmatisme, et de foi renouvelé.

Ce que le Club avance, le club le prouve, ce dernier met le nécessaire de son ambition pour parer  aux failles levées dans le pré-scolaire, extrapolées au scolaire, se promet  le redressement d’une barre qui flanche de manière drastique...

N’est-ce pas qu’il faille commencer par le commencement ? Que nos jeunes pousses, ce germe de demain,  méritent une attention meilleure ?

C’est là que le Club Rabat Al forsanes fait sienne la maxime qui suit : «  Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays ».

Imprégnée de cette philosophie de service, Le Lions Club Rabat Al Forsanes mit le cap ce Samedi 29 Mai sur  Sidi Bettach, son « élan de cœur » mis à contribution dans le cadre d’une action inter-club déroulée à  l’école de Rmamha.

Au rendez-vous:  la sensibilisation  buccodentaire, avec distribution de kits pour promouvoir l’hygiène.

N’est-ce pas qu’il y’a urgence, avec plus de 80% des enfants de 12 ans  atteints de caries ?
 
N’est-ce pas faire honneur à l’adage «  Mieux vaut prévenir que guérir? » 

Des soins oculaires furent octroyés aux élèves, à présent munis de lunettes.

C’est  faire honneur à une préoccupation phare portée au peloton des priorités de par le Lions Club qui connut ses balbutiements en 1917.

De même, des caroubiers furent implantés de l’initiative du Club.

La conjugaison des efforts inter-club  fut au rendez-vous.

Les clubs voisins (Lions Club) ne démordent pas sur l’inconditionnel «  we serve », ceux-ci ont procédé  au forage d’un puit, sans omettre  le sanitaire, l’équipement d’une classe pré-scolaire.

À noter qu’une convention signée entre Lions Club et le ministère de l’éducation nationale, a permis l’aménagement et l’équipement de 23 classes pré-scolaires à travers le Royaume. 

Et les activités parascolaires ? Ne dit-on pas à propos : «  Esprit sain dans corps sain ? »... Un enfant ne doit-il pas souffler, se mêler aux siens dans la joie et la bonne humeur ? Dans cette lignée, un terrain de football fut aménagé, équipé par le Lions Club. 


L’esthétique ne fut pas laissé de côté, décors  et couleurs venaient agrémenter ce tout utile.

N’est-ce pas  que nos enfants de demain, confinés à nos zones rurales,  ont droit d’augurer d’un Maroc meilleur et bienveillant ? 






Mardi 1 Juin 2021

Dans la même rubrique :
< >