Menu


Le futur de l'éducation , ou l’éducation du futur

Les quatre changements clés qui nous attendent selon la professeure Tricia McLaughlin


Alors que le monde dans lequel nous vivons change pour embrasser l'avenir de la technologie, la façon dont nous enseignons et ce que nous enseignons dans notre système éducatif seront également remodelés pour rester à jour avec les exigences croissantes du 21e siècle.



1. Connectivité, collaboration et co-création :

Le concept d'un enseignant debout devant une salle pleine d'étudiants qui écoutent et répondent à la direction est de plus en plus une chose du passé .

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une approche entièrement nouvelle, les espaces d'apprentissage des élèves remplaceront la salle de classe typique que nous connaissons aujourd'hui. Cela verra les étudiants devenir des partenaires ou des co-créateurs de leur propre apprentissage.

« Les expériences qui permettent la collaboration, la communication et le travail d'équipe pour tous les élèves se produisent souvent au-delà des murs de la classe. Nous devons faciliter ces expériences dans leur contexte, et nos salles de classe doivent en être le reflet », déclare McLaughlin.

Ils seront mis en place pour permettre la collaboration sur des projets d'apprentissage entre individus, petits groupes ou groupes plus importants.

Les salles de classe coexisteront en tant qu'espaces physiques et en ligne, renversant le modèle d'apprentissage actuel afin que les élèves puissent apprendre à la maison et passer du temps en classe à collaborer et à appliquer leurs connaissances à des problèmes de la vie réelle.

2. Apprendre n'importe où, n'importe quand :

Alors que nous surfons sur la vague de l'ère numérique, il devient de plus en plus facile de se connecter avec une portée mondiale. Un monde d'informations est à portée de main d'un simple clic sur un bouton ou d'une simple commande vocale, et, à mesure que la technologie continue de progresser, les étudiants doivent développer leur apprentissage avec elle.

La technologie n'est plus un facteur de motivation lorsqu'il s'agit d'apprendre - c'est un must . C'est quelque chose qui doit être intégré dans l'avenir de l'éducation pour s'assurer que les étudiants sont dotés des compétences nécessaires pour faire face dans un monde dépendant de la technologie.

Alors que certains soutiennent que la technologie dans nos salles de classe crée des étudiants paresseux et déconnectés, McLaughlin pense que c'est un mythe. Elle dit que la technologie a créé des limites infinies quant à l'endroit où l'apprentissage peut avoir lieu, avec qui et pourquoi.

« La réalité est que les salles de classe peuvent être n'importe où, n'importe quand. Les étudiants peuvent travailler sur des projets dans des contextes virtuels avec d'autres étudiants du monde entier à tout moment », dit-elle.

Les avancées technologiques ont permis l'interconnexion des informations et des personnes en appuyant simplement sur un bouton.

L'éducation à l'avenir devra démontrer comment la technologie peut être utilisée à l'avantage des élèves, ainsi qu'enseigner aux générations futures comment gérer les problèmes qui en découlent.

"La technologie peut changer l'apprentissage pour toujours et nous devons l'adopter et la manipuler à notre avantage", déclare McLaughlin.

3. Personnalisation pour une approche axée sur l'apprenant

Parallèlement à l'évolution de nos notions de ce qui constitue une salle de classe, nos idées sur la manière dont l'enseignement est dispensé doivent également être remodelées.

« La plupart des professions traitent le cas de chaque individu différemment – chaque patient d'un médecin a des plans de traitement individualisés. L'éducation ne devrait pas être différente », déclare McLaughlin.

Elle dit que l'ancien « modèle unique d'enseignement et d'apprentissage pour tous » est obsolète et n'a pas sa place dans l'agenda de l'éducation future. Les enseignants deviendront des facilitateurs de l'apprentissage et les élèves auront plus de contrôle sur leur propre parcours d'apprentissage.

« Dans le passé, tous les enfants faisaient le même travail, quelles que soient leurs capacités ou leurs compétences. Nous savons maintenant que cela contribue au désengagement, aux mauvais comportements et aux mauvais résultats », dit-elle.

En conséquence, les enseignants auront des plans d'apprentissage individualisés pour les élèves, ce qui permettra à chaque élève d'apprendre au rythme qui convient le mieux à ses capacités et de s'engager dans le contenu qui lui est le plus bénéfique.
Une combinaison de collecte de preuves et de commentaires des parents, des élèves et d'autres professions permettra d'intégrer avec succès ces plans dans le système éducatif.

Afin de maximiser le potentiel de progrès individuel, certains éléments de l'apprentissage dirigé par l'enseignant resteront, ce qui augmentera les pratiques d'apprentissage traditionnelles lorsqu'elles sont combinées avec les médias numériques en ligne.

4. Mettre les tests à l'épreuve

McLaughlin pose la question « que testons-nous ? »

Les étudiants d'aujourd'hui sont fortement concentrés sur le résultat final - obtenir ce score ATAR élevé, recevoir une distinction en classe, réussir ces tests. L'éducation du futur prouvera ce qu'on vous a dit à maintes reprises : les résultats ne vous définissent pas. McLaughlin pense que les tests seuls peuvent être une approche dangereuse.

«Nous sautons trop facilement sur les résultats des tests en isolant ce que nous devons accomplir. Cela peut nous conduire sur la mauvaise voie vers ce qui est vraiment important », dit-elle.

La notation est une perte de temps si son but est uniquement d'indiquer qui est en haut et qui est en bas. À l'avenir, les évaluations seront fondées sur des données probantes, à l'aide de mesures permettant d' élaborer et de personnaliser des plans d'apprentissage.

« La grande question est 'pourquoi notons-nous et pour qui ? ' », Dit McLaughlin. «Nous voulons certainement une société dans laquelle chacun est capable de faire son travail et ses éléments avec compétence. Les examens nous préparent-ils vraiment à cet avenir ? »

Les éducateurs du futur

L'enseignement et l'apprentissage curriculaires s'étendent déjà bien au-delà de la salle de classe et continueront de le faire, et à mesure que l'éducation évolue pour répondre aux besoins futurs, le rôle d'un enseignant doit également s'adapter et grandir. Il est de la responsabilité de chaque enseignant de donner aux élèves les moyens de prendre des risques, d'être innovants et de saisir toutes les opportunités qui se présentent à eux.

À la lumière d'une évolution vers une expérience d'apprentissage plus personnalisée, les enseignants de demain doivent être préparés à être des collecteurs de données, ainsi que des analystes, des planificateurs, des collaborateurs, des experts du curriculum, des synthétiseurs, des résolveurs de problèmes et des chercheurs.

Source : https://www.rmit.edu.au/study-with-us/education/discover-education/the-future-of-learning-and-teaching-big-changes-ahead-for-education
Traduit par La Fondation Tamkine

 

Jeudi 16 Juin 2022



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Juin 2022 - 13:46 Rôle des musées dans l'éducation

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.