Menu

Le régime algérien peut-il se passer d’ennemi ?


Pour la 2ème fois en moins de trois ans, le Roi du Maroc tend la main aux dirigeants algériens pour régler les différents entre les deux pays voisins. Quel écho à Alger ?



« Je rassure Nos frères en Algérie : vous n’aurez jamais à craindre de la malveillance de la part du Maroc qui n’est nullement un danger ou une menace pour vous.

En fait, ce qui vous affecte nous touche et ce qui vous atteint nous accable », a affirmé le Roi Mohammed VI dans son discours du trône.

C’est on ne peut plus clair de la part du Souverain, qui tient à rassurer le peuple du pays voisin, sachant tous les discours de discorde et de haine auxquels les Algériens sont régulièrement soumis pour occulter les problèmes intérieurs.

En attente d’une réponse officielle des décideurs algériens à l’appel à la réconciliation du Souverain marocain, les premières réactions de la presse aux ordres à l’Est de l’Oued Isly ne sont pas réjouissantes, bien que tout à fait prévisibles.

Médias qui aboient

Un organe de presse algérien a titré un article ‘La fausse main tendue du Roi Mohammed VI’. D’autres médias du pays voisin ont pondu, après le discours royal, des textes aussi négatifs sur le Maroc que diffamatoires, dans le style qui leur est devenu classique.

Le plus probable est que la main tendue, encore une fois, du Roi Mohammed VI aux dirigeants algériens a dû plus indisposer ces derniers que les réjouir.

Il leur est difficile de continuer à présenter aux Algériens le Maroc comme un ennemi, quand le Roi clame haut et fort que le royaume n’a aucune intention hostile envers son voisin de l’Est.

Rappeler à tous que Marocains et Algériens ont lutté ensemble pour leur émancipation devient alors intolérable aux dirigeants algériens.


Difficultés intérieures

D’autant plus que la situation politique intérieure et très tendue dans le pays voisin et nombre d’Algériens se sont mobilisés, au sein du Hirak, pour réclamer le départ de leurs dirigeants actuels.

Entre trouver des solutions au manque d’oxygène dans les hôpitaux, le variant ‘Delta’ faisant actuellement des ravages en Algérie, ravitailler les populations en eau potable, huile, lait et semoule et autres produits alimentaires qui font défaut, et dénigrer le Maroc, en l’accusant de tous les maux dont souffre le pays voisin, la réponse des dirigeants algériens est évidente : la stratégie de la tension est plus facile à mettre en oeuvre que la bonne gouvernance.

Nouvelles donnes géopolitiques

Sauf que la situation géopolitique a profondément changé dans toute la région.

La Libye est en voie de stabilisation, le régime politique en Tunisie durci, les Français réduisent leur présence militaire au Mali et les Etats-Unis ont reconnu la marocanité du Sahara.

Alger n’a presque plus de marges de manœuvres, comme s’en sont rendus compte les Allemands.

Le Roi Mohammed VI a pris les Algériens à témoins. Le président Tebboune va-t-il répondre à l’appel ?





Ahmed Naji
Journaliste par passion, donner du relief à l'information est mon chemin de croix. En savoir plus sur cet auteur
Lundi 2 Août 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Septembre 2021 - 12:16 2 médailles d’or pour l'UM5 au Salon IWA 2021





Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html






L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site