Menu

Les masques FFP2 contre les FFP1




A lire ou à écouter en podcast :

break_time1sles_masques_1614425385.mp3 Les masques FFP2 contre les FFP1  (588.75 Ko)

Avec l'arrivée de la circulation des variants, les masques FFP2 sont de plus en plus demandés dans les pharmacies.

Mais sont-ils vraiment plus efficaces contre le covid-19 ?

Avec  la circulation des variants anglais, Sud-africain et californien, de nombreuses personnes ont non seulement laissé tomber les masques en tissu, mais ont également abandonné le masque ffp1 au profit des masques ffp2 (dits "à bec de canard").

Car même si le port de ce type de masque est plus contraignant par rapport aux masques chirurgicaux (inconfort thermique, résistance respiratoire), ces masques protègent ceux qui les portent contre l’inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l’air.

Tandis que les ffp1 ne protègent pas contre l’inhalation des très petites particules en suspension dans l’air.

Quelle différence entre les masques FFP11 et FFP22 ?

D'abord, rappelons que FFP signifie : filtering facepiece, soit en français "pièce faciale filtrante". Il en existe trois types, qui selon le numéro ne filtrent pas avec la même intensité :
  • Les masques FFP1 filtrent au moins 80 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur < 22 %).
  • Les masques FFP2 filtrent au moins 94 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur< 8 %).
  • Les masques FFP3 filtrent au moins 99 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur < 2 %).

Et les masques FFP2 à valves ?

Les masques FFP2 à valve (souvent vendus dans les magasins de bricolage) sont conçus pour être plus agréables à porter car plus respirables. Quand vous inspirez, la valve est fermée pour filtrer ce qui vient de l'extérieur, et elle s'ouvre lorsque vous expirez.


En théorie, les masques sont plutôt faits pour être portés par des personnes non atteintes par le covid-19. Car si le porteur du masque est contaminé par le virus ( en ayant des symptômes ou en étant porteur sain, peu importe) l'air qui se dégage de la soupape du masque est effectivement porteur du virus. Et donc dangereux pour la personne en face.
 

Rappelons que porter un masque n'exonère pas des gestes barrières ! Equipé ou non d'un masque il faut garder la distance de sécurité d'un mètre minimum, et dans l'idéal la pousser à 2 mètres.
 

Source : https://www.topsante.com/


La rédaction
Lu 91 fois
Vendredi 26 Février 2021





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 02:15 Le lipœdème, ce n'est pas l'obésité

Lundi 12 Avril 2021 - 23:44 Nos astuces pour réussir le régime



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.