Menu


Les personnes qui construisent l'IA sont aussi celles qui en ont le plus besoin


Les plus grands bénéficiaires de l'intelligence artificielle (IA) sont les professionnels de l'informatique eux-mêmes, selon la dernière enquête d'IBM.



Il existe de nombreux cas d'utilisation intéressants pour l'intelligence artificielle, de la découverte de médicaments au transport autonome. Mais les personnes qui tirent le plus de bénéfices des technologies de l'IA à ce jour sont les technologues eux-mêmes - en automatisant leurs opérations et leur assurance qualité, en permettant un développement plus rapide des applications, une plus grande optimisation des réseaux et en éliminant les tâches manuelles.

C'est ce qui ressort d'une récente enquête menée auprès de 7 502 cadres et professionnels de l'informatique dans le monde entier, à la demande du groupe Watson d'IBM. Dans l'ensemble, 35 % des entreprises déclarent utiliser l'IA dans leurs activités, contre 31 % il y a un an, et 42 % explorent cette technologie. L'IA est appliquée par le biais de solutions prêtes à l'emploi, telles que les assistants virtuels, et elle est intégrée aux opérations commerciales existantes, notamment aux processus informatiques.

L'ironie, bien sûr, c'est que les personnes chargées de mettre en place des applications et des systèmes basés sur l'IA - les équipes informatiques - ont le plus besoin de l'IA pour soutenir leurs efforts. Ce n'est pas totalement surprenant, car le développement et la mise en œuvre de l'IA rendent les choses beaucoup plus complexes et nécessitent des niveaux d'automatisation plus élevés.

Remède à la pénurie de travailleurs

Environ la moitié des organisations constatent des avantages à utiliser l'IA pour automatiser les processus informatiques, commerciaux ou de réseau, notamment des économies et des gains d'efficacité (54 %), des améliorations des performances informatiques ou de réseau (53 %) et de meilleures expériences pour les clients (48 %).
 
Par ailleurs, 30 % des professionnels de l'informatique affirment que les employés de leur organisation gagnent du temps grâce aux nouveaux logiciels et outils d'IA et d'automatisation, en particulier dans des domaines tels que l'informatique elle-même - où les pénuries de compétences sont courantes. L'IA aide les organisations à remédier aux pénuries de compétences, par exemple en automatisant des tâches pour les travailleurs qualifiés, ou en utilisant l'apprentissage assisté par l'IA ou l'engagement des employés.
 
L'adoption la plus avancée de l'IA se produit dans des domaines tels que les opérations informatiques, la sécurité et la détection des menaces et l'automatisation des processus métier. Un tiers des entreprises utilisent déjà l'IA pour automatiser leurs processus informatiques (AIOps) ce qui permet de préserver les performances des applications tout en rendant l'allocation des ressources plus efficace. La majorité des professionnels de l'informatique des grandes entreprises l'utilisent pour améliorer l'efficacité des opérations informatiques (ITOps) (54 %), contre seulement 40 % dans les petites entreprises.
 
 
Pour résumer, les cas d'utilisation de l'IA sont les suivants :
 
  • Automatisation des opérations informatiques 32 % ;
  • Automatisation de la gestion des actifs informatiques ou logiciels 32 % ;
  • Surveillance de l'activité 29 % ;
  • Automatisation des expériences de service à la clientèle 28 % ;
  • Automatisation des flux de travail de l'entreprise 27 % ;
  • Gestion des stocks en temps réel 26 % ;
  • Services 5G 25 ;
  • Efficacité et résilience de la chaîne d'approvisionnement 24 %.

Le coût de l'IA

Les principaux obstacles à l'adoption réussie de l'IA par les entreprises sont les suivants : compétences, expertise ou connaissances limitées en matière d'IA (34%), prix trop élevé (29%), manque d'outils ou de plateformes pour développer des modèles (25%), projets trop complexes ou difficiles à intégrer et à mettre à l'échelle (24%), et complexité excessive des données (24%).

La transparence de l'IA est également une préoccupation. Quatre répondants sur cinq citent le fait de pouvoir expliquer comment leur IA est arrivée à une décision comme étant important pour leur entreprise. Parmi les mesures actuellement prises par les professionnels de l'informatique, la protection de la confidentialité des données est la mesure qu'ils prennent pour s'assurer que leur IA est digne de confiance et responsable. La majorité des professionnels de l'informatique indiquent que leur entreprise puise dans plus de 20 sources de données différentes pour alimenter leurs systèmes d'IA, de BI et d'analyse.

Publié sur ZedNet, Repris par la Fondation Tamkine 
#Tamkine_ensemble_nous_reussirons 

Jeudi 10 Novembre 2022



Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.