Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Madrid et Washington sur la voie de l'entente concernant le Sahara Marocain


​Des mouvements accélérés de l'Espagne concernant la question du Sahara marocain ces derniers jours, en conjonction avec la tournée régionale entreprise par l'envoyé de l'ONU Staffan de Mistura dans la région. Le ministre espagnol des Affaires étrangères a tenu une réunion avec son homologue américain pour évoquer le dossier.



Selon le journal espagnol El Mundo, Anthony Blinken, le secrétaire d'État américain, et Jose Manuel Albares, le ministre espagnol des Affaires étrangères, se sont mis d'accord pour "unir les efforts" pour résoudre le conflit du Sahara marocain, qui peut être considéré comme un changement dans la position espagnole face à la position américaine en faveur du Royaume, dans sa proposition d'autonomie dans les provinces du sud.
Le journal rapporte que "le ministre espagnol des Affaires étrangères a mis en garde contre la durée prolongée de ce conflit, qui nécessite l’urgence de trouver une solution définitive", considérant qu'"une solution politique ne peut être reportée, car cela laissera le problème dans les décennies à venir", selon les mots de la même source.
 
Staffan de Mistura, l'envoyé de l'ONU au Sahara marocain, devrait arriver à Madrid vendredi prochain, selon le journal ibérique "La Vanguardia", qui a indiqué que la rencontre se déroule dans le contexte du placement par les forces armées espagnoles d'un avion militaire à la disposition de l'envoyé de l'ONU, qui l'utilise pour se déplacer entre les régions de la région pendant son « tour préliminaire ».
 
La réunion politique, selon la vidéo d'information publiée sur le site officiel du Département d'État américain, a discuté des mesures de coordination concernant le conflit ukrainien en relation avec l'intervention russe. Il a également évoqué les moyens de renforcer la coopération transversale entre Madrid et Washington, y compris les questions de démocratie, de droits de l'homme et de sécurité transatlantique.
 
Les efforts espagnols se poursuivent pour dégeler le différend politique avec le Maroc, qui s'incarnait dans la déclaration du roi d’Espagne qui veut reformuler les relations bilatérales en fonction des développements de la crise, ce que certains considéraient comme un signe positif de "bonne volonté" surmonter l'apathie diplomatique.
 
Les milieux politiques espagnols valorisent les déclarations positives du roi Philippe VI concernant les relations avec le Maroc, lors de la réception du corps diplomatique accrédité à Madrid, qui contribueront à faire avancer les relations conjointes dans divers domaines, dont la question du Sahara marocain.
 
Le roi d'Espagne, Philippe VI, s'est accroché à la force des relations diplomatiques entre Madrid et Rabat afin de surmonter le différend politique actuel, soulignant l'importance de "construire des relations institutionnelles plus solides et plus fortes dans la période à venir afin de trouver des solutions efficaces aux problèmes qui concernent les deux pays.





Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur
Mercredi 19 Janvier 2022

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Mai 2022 - 23:15 Moscou coupe le gaz à Helsinki

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.