Menu

Maroc : intégration des migrants subsahariens dans les métiers d’agriculture


L’association Jiber pour le développement rural et l’environnement à Sefrou, s'est donnée la mission de former des migrants subsahariens au Maroc dans des métiers de l’agriculture pour les embaucher, ensuite, dans plusieurs fermes de la région Fès-Meknès.



Entre 2014 et 2016, dans le cadre d’un partenariat entre l’Association Jiber et le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, pas moins de 125 migrants issus de différents pays ont bénéficié d’un programme de mise à niveau professionnelle, de deux mois, au centre de qualification agricole d’El Menzel.
 

Cet effort se poursuit actuellement par un autre projet que l’association mène en partenariat avec le même département et le ministère de l’Agriculture, pour la formation professionnelle (8 mois) dans le domaine agricole de 175 ressortissants africains, dans le but de les intégrer dans des fermes pilotes de la région Fès-Meknès.
 

Ce nouveau projet porte sur la qualification des migrants subsahariens résidant au Maroc et leur accompagnement, à travers la formation et la formation continue.
 

Cette formation, qui cible les personnes âgées entre 18 et 35 ans, est dispensée dans le centre de qualification agricole d’El Menzah, le siège de l’association Jiber pour le développement rural et de l’environnement, les centres d’accueil des communes Imouzzer Kander et Laanouser et les fermes agricoles de la région Fès-Meknès.
 

Les bénéficiaires du projet reçoivent, dans une première étape, une formation théorique de deux mois. Ils sont aussi pris en charge aux niveaux de l’hébergement, la restauration, les vêtements, ainsi que l’intégration culturelle et linguistique, à travers des activités de distraction et des cours de langues arabe et amazighe.

Avec la MAP









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté