Menu

Nouvelle souche du Sras-Cov2 : les fêtes de fin d’année gâchées ?


Le Maroc a suspendu, dimanche soir, les vols avec la Grande Bretagne, après que l’apparition d’une nouvelle souche du Sras-Cov2 y a été signalée. Elle serait 70% plus contagieuse que les autres variantes, mais on ne sait pas si elle est plus mortelle. Par prudence, plusieurs pays ont interrompu leurs liaisons aériennes avec la Grande Bretagne. Et une nouvelle vague de peur s’étend sur la planète.



Londres a été reconfinée
Londres a été reconfinée
On n’en avait pas encore fini par le Sras-Cov2, virus responsable de la maladie du Covid19, que voilà l’un de ses rejetons, plus rapide à se propager que son géniteur, le « VUI-2020-12-1 ».

Il a été détecté en septembre, en Grande Bretagne, mais comme il ne s’agissait que d’une variante sur 12.000 autres identifiées, aucune attention particulière ne lui a été accordée.

Souche dominante

En ce mois de décembre, le « VUI-2020-12-1 » est devenu la souche dominante à Londres, ou elle a été décelée chez 60% de personnes testées positives.
Son apparition s’est traduite par une hausse des hospitalisations de personnes infectées. Londres a été reconfinée.

Elle a également été signalée en Afrique du sud, ou elle serait en train de s’étendre tout aussi rapidement.

Quid du vaccin ?

Parmi les premières réactions légitimes d’inquiétudes, la nouvelle souche du virus serait-elle insensible au vaccin ? Le premier ministre français, Jean Castex, ne paraît pas y croire.

« La variante ne semble pas entraîner une gravité accrue ou une résistance au vaccin », a-t-il déclaré. Au vu de la gestion désastreuse de la pandémie par le gouvernement français, il est, toutefois, permis de rester circonspect sur le bien fondé de ces propos.

Dans un pays ou, de nos jours, les voix autorisées mais discordantes sont soit saquées (le Pr. Péronne), soit accusées de charlatanisme et traînées dans la boue (le Pr. Raoult), voir même internées de force en hôpital psychiatrique (le Pr. Fourtillan), le débat d’idées qui éclaire est étouffé.

R2020-D2021

Toujours est-il que, de toute évidence, les fêtes de fin d’année sont d’ores et déjà gâchées, avec cette nouvelle psychose qui s’installe.
Les opérateurs du secteur touristiques qui espéraient profiter de cette opportunité pour redresser un tant soit peu leurs finances dévastées n’auront plus que leurs yeux pour pleurer. Ce que le Sras-Cov2 a entamé, le VUI-2020-12-1 va l’achever.

C’est qu’il ne faut pas oublier l’autre menace qui pèse, elle, sur la santé de l’économie, un virus tout aussi dévastateur dont l’acronyme est R2020 (Récession 2020).

Il semblerait qu’il va y avoir une nouvelle souche de ce virus en circulation, le D2021 (Dépression 2021).





Ahmed Naji
Journaliste par passion, donner du relief à l'information est mon chemin de croix. En savoir plus sur cet auteur
Lundi 21 Décembre 2020

Dans la même rubrique :
< >



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site