Menu


Orientation professionnelle : Secteur public ou privé ?


“Les pays qui ont réussi sont ceux où le secteur privé, et notamment la Petite et Moyenne Entreprise (PME), joue le rôle de premier employeur… À quand la transition ?”

Telle est la question que s’est posée un homme ayant assuré des fonctions supérieures au sein de l’administration publique marocaine, avocat conseil auprès d’organisations internationales, directeur et même vice-président de plusieurs entreprises, organisations et établissements outre atlantique.
Cette question m’a taraudé l’esprit pendant toute une journée, au point que me trouve en train d’écrire un article dessus.
À quand une PME non seulement premier employeur du Royaume mais également avec une structure, un encadrement et un accompagnement lui permettant de faire face au marché et de répondre à ses besoins?


Le Rapport sur les Ressources Humaines publié par le Ministère Marocain de l’Economie et des Finances en 2022 accorde, en effet, une place importante aux emplois au sein de la Fonction Publique nationale et une masse salariale toute aussi importante, notamment pour les secteur de l’éducation (enseignement supérieur compris), avec 57%, de l’Intérieur avec 16% et de la santé avec 8% respectivement de l’effectif global.



Emploi public en déclin, mais pas assez

S’il est vrai que l’Etat impose au budget général le poids du recrutement entre 15.000 et 20.000 personnes annuellement, il est également vrai que la dernière décennie a connu une augmentation sensible des recrutements par le secteur privé ce qui pourrait être compris comme étant une relève plausible sur le marché du travail.  

Sauf que les faits, têtus persistent à soulever la question suivante:  “Pourquoi beaucoup de lauréats et de personnes fraîchement diplômées préfèrent trouver un emploi au sein de la Fonction Publique plutôt que dans le secteur privé ?” 

Ma mère me répétait toujours : “Il faut que tu décroches un poste chez l’Etat. Tu sais, pour que tu sois plus en sécurité…” 

En sécurité sociale, vous l’avez deviné. Risque minime de licenciement (soyez rassurés, personne ne viendra vous expulser !), stabilité du poste et du revenu — qui demeure d’ailleurs ininterrompu en cas de congés maladie, paternité/maternité, décès, etc, retraite assurée…  Plein d’avantages avec le secteur public. 

Sauf que les administrations publiques ne génèrent pas de richesses, si on observe les choses du côté économique, en dépit du nombre important de postes de travail qu’elles créent annuellement. 

A la différence, le secteur privé est le fondement de l’économie prospère des pays développés, l’Allemagne, les USA, le Rwanda, un pays de notre continent et bien d’autres pays de par le monde; c’est de cela que nous avons besoin au Maroc et c’est cela que nous nous devons de développer dans notre pays pour conforter une transition, et la pérenniser, celle où la PME et pourquoi pas la TPE accèderont et assumeront le rôle de premier employeur.  

Secteur privé malgré les risques ?

Oui, le poste n’est pas aussi stable, aussi assuré;  Oui, la rentabilité individuelle est d’une grande importance, mais il faut voir aussi le côté lumineux du choix : plus de progression, des promotions plus rapides, développement de carrière, salaire augmentable, beaucoup de primes selon la productivité et la vision de l’entreprise, couverture d’assurance plus intéressante et surtout, possibilité de changer de poste, d’entreprise ou même de secteur d’activité avec plus d’aisance.

Le secteur privé est également très actif et dynamique ; il est possible d'y vivre des expériences professionnelles réellement enrichissantes. En outre, la culture organisationnelle est plus valorisée par les sociétés privées. Il est donc plus facile de choisir l’entreprise à laquelle on s’identifie le mieux et de s’intégrer dans l’environnement professionnel. 

Alors, lauréats des écoles, facultés, universités ou autres, n’hésitez plus ! Choisir le secteur privé implique de contribuer au développement  de l’économie marocaine et par là celui du pays.  C’est une question d’intérêt général, parce qu’une économie meilleure donne lieu à une vie sociale meilleure. 

Au pire, dirigez-vous vers l’entrepreneuriat ! En plus de mettre vos idées et vos centres d’intérêt en application et d’être votre propre boss, les PME (Petites et Moyennes Entreprises) sont celles qui ont vocation à générer le plus de postes de travail, de revenu et de richesse économique… 


Rédigé par Racha Tabiti, La Fondation Tamkine
#Tamkine_ensemble_nous_reussirons 
 

Lundi 25 Avril 2022


L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.