Menu


Quelle importance des émotions dans l’apprentissage ?


Aujourd’hui, la majorité pensent que l’apprentissage est un simple processus dans lequel les émotions n’ont aucune importance. Il n’en est rien ; de nombreuses études réalisées sur la question ont démontré que l’état émotionnel de l’élève ainsi que celui de l’enseignant se reflète positivement ou négativement sur l'apprentissage et sur le climat de la classe. Il est donc nécessaire de souligner l’importance des émotions dans ce processus.



Qu’est-ce qu’une émotion ?

Peur, joie, dégoût, tristesse, colère, surprise : ce sont les émotions primaires de l’être humain et qu’on peut définir comme des réactions affectives brèves focalisées sur un événement, et qui sont associées à des expressions faciales universelles.

Selon le Professeur David Sander, les émotions se composent de 5 éléments essentiels :
  • Le déclenchement de l’émotion, à partir d’un simple événement dans notre vie de tous les jours pouvant donner lieu à une réponse émotionnelle chez nous. Si cet événement va contre nos objectifs, nous allons ressentir des émotions désagréables et si c’est le contraire nous allons automatiquement ressentir de la joie.
  • Ensuite la composante périphérique qui représente ce qu’on appelle la réponse émotionnelle et qui correspond à certaines manifestations qui se déroulent au sein de notre système nerveux.
  • Puis l’expression motrice étant le fait d’exprimer l’émotion au niveau de notre visage, par des gestes et des réactions.
  • Vient par la suite ce qu’on appelle la « Tendance à l’action ». Il s’agit de nous préparer à agir de manière adaptée dans notre environnement en nous rapprochant ou éloignant de l’élément déclencheur.
  • La dernière composante c’est le ressenti qui nous permet de prendre conscience de notre émotion.

Comment l’affectivité facilite l’apprentissage ?

Les études qui ont traité de la relation entre l’apprentissage et l’affectivité ont prouvé que sans émotions, sans affectivité, l’élève ne trouvera jamais la motivation pour apprendre et rencontrera toujours des problèmes que cela soit au niveau personnel ou académique.

L’enseignant, en exprimant de l’affectivité à ses étudiants, leur donne envie d’être toujours actifs durant son cours. De la sorte, ils vont se sentir plus à l’aise, chose qui va les motiver davantage autant pour bien travailler que pour bien assimiler les informations.

Déjà, nous ne sommes pas sans savoir que le fait d’apprendre est une étape très déstabilisante car cela consiste à remettre en question tout ce que l’élève croit déjà savoir, donc cela lui demande énormément d’efforts. De ce fait, que l’enseignant soit proche de son étudiant lui facilitera la tâche dans le sens où la démonstration de l’affectivité dans ses actions est considérée comme un moyen pour améliorer la relation entre enseignant- élève, d’où la contribution à la réussite de cette tâche.

Émotions positives ou négatives : les deux sont utiles

A l’école, les étudiants continuent à ressentir des émotions, impossible de s’en détacher. Toutes les émotions, qu’elles soient positives ou négatives, ont toujours leur place dans l’apprentissage.

 Les émotions positives sont généralement des expériences agréables qui nous motivent encore plus, ce qui augmente notre capacité d’apprentissage. Ces émotions peuvent être créées à travers des stratégies, notamment en montrant à l’étudiant qu’il est capable d’accomplir des tâches, ainsi qu’en encourageant la concurrence entre les étudiants. Avec cela, l’étudiant peut tirer ses conclusions qu’il est capable d’effectuer cette tâche et sentir comme une réalisation personnelle.

Les émotions négatives peuvent aussi être une source de motivation, et cela à travers les échecs. Quand on ressent des émotions négatives, on cherche généralement à les éviter, ce qui nous pousse à nous réajuster et à fournir plus d’efforts pour éviter l'échec. Donc ce genre d’émotions ne sont pas nécessairement des freins à l’apprentissage. Si l'apprenant se trouve avec un mauvais résultat, il en met encore plus d’efforts pour ne plus se trouver face à la même situation.


L’on peut considérer les émotions comme une lame à double tranchant qui peuvent soit détruire soit motiver la personne.  


Rédigé par Aya Kamime, La Fondation Tamkine 

Mardi 19 Avril 2022



Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.