Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search







Selon une étude, le Cannabis pourrait protéger contre le Covid-19


Selon une étude universitaire américaine récente, le cannabis pourrait être un outil de protection inattendu contre le Covid-19.



C’est une étude scientifique qui pourrait faire grand bruit dans les prochains jours.

Des chercheurs de l’université d’Oregon viennent en effet de faire des expériences antivirales avec des métabolites secondaires du cannabis (des molécules que le cannabis produit naturellement au cours de sa vie). 

Si la plante est déjà connue pour ses nombreux effets thérapeutiques avérées ou supposées, notamment en tant qu’anti douleur, cette drogue pourrait donc ajouter une nouvelle corde à son arc.

Les chercheurs de l’Université qui ont également travaillé avec l’institut Linus-Pauling ont en effet apporté des résultats très intéressants dans la lutte contre le Covid-19.

Leur étude vient d’être publiée au sein de la célèbre revue Journal of Nature Porducts, et les chercheurs y assurent que certains métabolites du cannabis peuvent bloquer l’entrée du Sras-Cov2, mieux connu sous le nom de Covid-19. 

Les chercheurs ont en effet concentré leur travail sur les cannabinoïdes, une famille de métabolites secondaires produites par le cannabis et le chanvre.

Parmi les 170 molécules produites par la plante, les deux plus connues restent aujourd’hui sont le THC et le CBD, qui disposent de plusieurs effets intéressants d’un point de vue thérapeutique, ou récréatif, tout dépend des usages. Mais les chercheurs ne s’y sont pas intéressés cette fois-ci. 

Une vraie solution pour éviter l’infection ?

En pleine pandémie, une étude de la sorte est forcément suivie de très près et les travaux sont encore loin de rendre un verdict clair. En effet les expériences n’ont été menées que in vitro sur des cellules souches. 

Selon l’étude, ce sont les molécules CBGA et CBDA qui viennent se bloquer sur la fameuse protéine S, au niveau de la sous unité S1, précise l’étude. 

Les chercheurs ont donc disposé des molécules de CBGA et de CBDA avec des virions avant d’être mélangés à des cellules souches. Après 24h passées ensemble, les chercheurs ont noté qu’aucune cellule souche n’avait été infectée par la maladie. Si ces résultats sont encourageants, ils ne sont pas sans failles.

Un long chemin reste encore à faire

En effet l’étude n’a été menée que sur des cellules souches et il faudra attendre l’arrivée d’autres résultats scientifiques allant dans le même sens pour pouvoir tirer des conclusions et envisager la mise en place d’un traitement à partir de ces molécules.

 Autrement dit, le chemin est encore très long avant que votre médecin ne vous prescrive du cannabis pour lutter contre la pandémie. 

L'odj avec H24info
Lundi 17 Janvier 2022


Zineb Benmoussa
Jeune journaliste à l'ODJ , lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.