Menu

Un marocain assassiné en Italie


Younes El Bossettaoui, marocain, 39 ans, tué par balle par Massimo Adriatici, adjoint municipal à la sécurité de Voghera



Marocains à l'étranger : condamnés à mort ?

Le mardi 20 juillet 2021, l'adjoint municipal élu d'extrême droite italien Massimo Adriatici, tire une balle sur un marocain âgé de 39 ans suite à une altercation sur une place publique.

L'ancien ministre de l'intérieur Mateo Salvini prend sa défense en déclarant qu'il était victime d'une agression et n'agissait qu'en légitime défense. Tout en ajoutant qu'il a "répliqué accidentellement par un tir qui a malheureusement tué un ressortissant étranger". 

L'élu d'extrême droite fut alors assigné à résidence sous contrôle judiciaire, et le parquet a ouvert une enquête pour acte de défense disproportionné. "Dans un pays civilisé et démocratique, un adjoint ne tire pas sur une personne" admet le sénateur du parti démocrate Allan Ferrari, le 21 juillet. 

Ce n'est malheureusement pas la première victime marocaine de violence policière. Il y a deux ans de cela, Ilias Tahiri est mort à 18 ans asphyxié par six agents de sécurité. 

Pourquoi?

Massimo Adriactiti s'est retouvé à terre après que Younes El Boussettaouai l'a poussé, suite à l'intervention de l'adjoint incitant la victime d'arrêter d'importuner des jeunes. Il aurait d'après les affirmations du conseil municipal, sorti son pistolet pour pousser l'homme à céder, sauf que sa chute aurait répercuté sur un geste involontaire : pousser la gâchette. 

Cet épisode ouvre alors, une nouvelle fois, la bataille politique entre la droite et la gauche.   


ZOUGAGH Malak (journaliste junior) 

 





Jeudi 22 Juillet 2021

Dans la même rubrique :
< >



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site