Un partenariat entre l'UNESCO et le CNDH pour la liberté d'opinion et de presse


Une convention de partenariat pour la "Promotion des Droits de l'Homme" a été signée lundi 6 juin, au stand du Conseil National des Droits de l'Homme et l'UNESCO au Salon International de l'Edition et du Livre, à Rabat.



Cet accord concerne les domaines de la liberté d'opinion et d'expression, la préservation du patrimoine, la défense du droit d'accès à l'information et le droit des journalistes d'exercer leur métier. Il porte également sur le renforcement des stratégies de l'UNESCO concernant un certain nombre de libertés, avec une attention particulière aux conditions nouvelles du droit à l'éducation, après que la pandémie ait révélé l'inégalité d'accès aux contenus éducatifs à distance.


Cette convention a été signée en présence de Karim El Hendili, directeur du bureau de l'UNESCO à Rabat, et de Mounir Bensalah, secrétaire général du Conseil national des droits de l'homme. Ce dernier a soutenu dans une déclaration à la presse que cet accord-cadre signé s'étend sur trois ans et vise à "matérialiser le partenariat distingué entre l'UNESCO et le Conseil national des droits de l'homme".

L’accord porte sur « le renforcement des capacités des acteurs institutionnels et non institutionnels au Maroc sur un ensemble de questions, notamment l'introduction des sciences humaines, la bioéthique, l'éthique des technologies, la liberté d'opinion et d'expression, et la droit à l'information."

Bensalah a en outre estimé que : « Les moyens seront multiples. Le Conseil et l'UNESCO oeuvreront à organiser un certain nombre de formations, en plus de renforcer les capacités des acteurs dans ce domaine.

Pour sa part, Karim El-Hendili, directeur du bureau de l'UNESCO à Rabat, a déclaré que "l'accord signé s'inscrit dans le cadre d'une coopération de longue date entre l'UNESCO, à son siège dans les pays du Maghreb, et le Conseil national du domaine des droits de l'homme en général ».

Le "renforcement de la coopération" apporté par la Convention est l'occasion, selon le même intervenant, "d'envisager certains domaines qui ont besoin de plus de soutien, dans tout ce qui touche à l'accès à l'information dans divers domaines liés à la vie quotidienne, et à la réalisation de la préservation du patrimoine en toutes ses formes, l'accès aux équipements culturels et l'égalité entre les races ».

« Nous avons vu à quel point le domaine de l'éducation a été fortement affecté, dans le contexte de la pandémie, en raison de la fermeture des écoles et du passage à l'enseignement à distance. On a vu une disparité dans la capacité des étudiants et étudiantes à accéder à cet enseignement à distance. »

Al-Handili a pour sa part noté que l'objectif de l'accord est de « placer l'être humain, avec toutes ses caractéristiques, au centre des questions liées au développement « . Il a poursuivi donnant un exemple pour expliquer la nécessité de « l'humanisation » : « Dans les domaines de la technologie ou des domaines scientifiques spécialisés, parfois, de bonne foi, les responsables ne voient pas la nécessité de mettre la dimension humaine dans leur travail et la manière dont les projets sont mis en œuvre.

Le directeur du bureau de l'UNESCO à Rabat a conclu son allocution en déclarant : « Si nous plaçons l'être humain au centre de tous les mécanismes liés au développement durable, cela nous donnera une base pour garantir les droits de tous ».



 





Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 6 Juin 2022

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2022 - 14:55 Qatar 2022 : Et si on parlait football..!

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.