Menu

ZOOM MÉDICAL. …...Chronique Médicale Hebdomadaire de l’ODJ


Au Maroc, on traite mieux les malformations cardiaques congénitales qu Le coût économique exorbitant de la prise en charge des cancers dans le monde, alors que la prévention coûterait beaucoup moins chère. Un milliard de personnes particulièrement dans les pays pauvres sont confrontés aux maladies tropicales négligées. Se sont les trois thématiques de la chronique médicale de lODJ de cette semaine.

Par Dr Anwar CEHRKAOUI



Importance du diagnostic anténatal dans les cardiopathies congénitales
 
Aujourd’hui au Maroc, on peut détecter des malformations cardiaques d’un fœtus dans le ventre dans sa mère. D’où l’importance d’un diagnostic anténatal (pendant la grossesse ) de ces malformations cardiaques congénitales, précise Dr Myriam BENSEMLALI, pédiatre spécialisée en cardiologie pédiatrique et fœtale à Casablanca. Et elle précise que les cardiopathies congénitales sont des malformations fréquentes dont l’incidence est aux alentours de 8 pour 1000 naissances vivantes. Et Dr Mariam BENSEMLALI, rajoute que les progrès des outils diagnostic et des techniques chirurgicales et de réanimation ont contribué à l’amélioration considérable du diagnostic de ces malformations au cours des 20 dernières années.
 
1160 milliards de dollars, le coût économique mondial du cancer
 
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près de 30% des décès par cancer sont dus à des facteurs de risque comportementaux, notamment le manque d’exercice physique et le tabagisme. Ce dernier facteur est responsable, à lui seul, de 2,2 % des décès par cancer et 71% des décès par cancer pulmonaire dans le monde. Les statistiques montrent aussi que près d’un décès sur 6 dans le monde est dû au cancer. La maladie a ainsi entraîné le décès de près de 8,8 millions de personnes chaque année et constitue de ce fait, une cause majeure de décès dans le monde. Et les prévisions ne sont pas rassurantes. En effet, selon l’OMS, Les décès par cancer devraient continuer à augmenter. L’organisme onusien estime à 22 millions le nombre de morts qui seront imputables au cancer en 2030. L’impact économique du cancer est également très lourd. Des études récentes ont montré, que le coût annuel de la prise en charge de la maladie au niveau mondial a atteint près de 1160 milliards de dollars
 
Pour une éradication des maladies tropicales négligées (MTN) d’ici l’an 2030
 
Dans une nouvelle feuille de route sur les maladies tropicales négligées (MTN), l’organisation mondiale de la santé (OMS), propose des objectifs ambitieux et des approches novatrices pour lutter contre 20 maladies qui touchent plus d’un milliard de personnes, principalement pauvres, et qui sévissent dans les zones où l’accès à des services de santé de qualité, à l’eau potable et aux moyens d’assainissement est difficile. Parmi ces objectifs, citons l’éradication de la dracunculose ( maladie du ver de Guinée) et du pian. Principal objectif est la réduction de 90% du nombre de personnes nécessitant un traitement contre les MTN d’ici à 2030.

Le document, intitulé "Lutte contre les maladies tropicales négligées pour atteindre les objectifs de développement durable, Feuille de route pour les maladies tropicales négligées 2021-2031 », vise à accélérer l’action programmatique et à donner un nouvel élan en proposant des mesures concrètes axées sur des plateformes intégrées pour la prestation des interventions et pour améliorer la rentabilité et la couverture des programmes.

L’Assemblée mondiale de la santé a approuvé la feuille de route dans sa décision WHA73 (33).
«  Si nous voulons mettre fin au fléau des maladies tropicales négligées, nous devons de toute urgence agir autrement.
c’est-a-dire qu’il faut donner une nouvelle impulsion à nos efforts et collaborer de façon novatrice pour que tous ceux qui en ont besoin aient accès aux moyens de prévenir et de traiter toutes ces maladies
« ,
a déclaré Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.
 
 



Dr Anwar CHERKAOUI


Rédigé par Dr Anwar CHERKAOUI le Mercredi 21 Avril 2021


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site