Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Bras de fer : USA vs Chine

Ou Démocraties vs Russie-Chine ?




Par Dr Samir Belahsen

« Par la logique de sanction, de bras de fer ou d'exigence d'allégeance, nous ne ferons que pousser certains pays en équilibre fragile vers la radicalisation et l'instabilité. »
Dominique de Villepin
 
« Le temps où un petit groupe de pays dictait les décisions mondiales est révolu ».
                                                          Porte-parole de l’ambassade de Chine à Londres
 

La présidence britannique du G7 a permis à Boris Johnson de réunir les principales démocraties occidentales afin de définir les contours du monde post-covid.

Outre les membres du G7 étaient conviés cette année l’Australie, l’Inde, la Corée du Sud et l’Afrique du Sud.

Parmi les membres, il y a cette année un nouveau visage vieillissant mais déterminé : Joe Biden.

Il vient  confirmer les retrouvailles transatlantiques après les années de doute du mandat Trump. Il  fait ses premiers  pas sur le continent européen en tant que président des Etats-Unis.

«Je sais que les démocraties peuvent se rassembler pour relever les défis de cette nouvelle ère, cette semaine, en Europe, nous avons l'occasion de la prouver», a- t- il tweeté pendant son vol sur l’air force one.

Dans sa valise, un geste fort, les États-Unis fourniront au monde un demi-milliard de doses de vaccin contre le Covid.
Dans sa tribune au « Washington Post », la veille de son périple il avait expliqué ses attentes de la relation transatlantique : L’union des démocraties face aux nouveaux défis.

L’agenda de son périple Européen était bien chargé de rencontres et de messages.

Le sommet du G7, n’était que la première étape d’une tournée européenne lors de laquelle il a rencontré son homologue russe Vladimir Poutine avant d’assister au sommet de l’OTAN.
Comme le souligne le monde dans un édito, il s’agissait de reforger une unité des démocraties occidentales autour d’intérêts communs. Je voudrais ajouter, surtout face à un « adversaire » commun : la Chine, la rivale.

La Chine aurait été le sujet central de ce sommet. Le message était plutôt qu’on ne pouvait  contrer la Chine qu’en faisant bloc, un bloc sans fissures.

Tout cela ne peut faire oublier l’adversité avec la Russie, le communiqué final du sommet de l’OTAN n’y va pas par quatre chemins.
Le président Biden devait retrouver son homologue Russe, les membres (OTAN) se sont inquiétés des ambitions déclarées de la Chine en Europe et  de « la menace grandissante » du renforcement militaire de la Russie.

 Si la Russie et la Chine constituent les principales sources d’inquiétude, sur le même pied dorénavant, de nouvelles menaces sont clairement identifiées :
- l’espace
- le cyberespace
- le terrorisme et
- la montée des régimes autoritaires.

Je pense qu’une fois l’affaire du nucléaire iranien réglée, l’administration américaine expliquera mieux sa politique  face à ces nouvelles menaces.

Il faut quand même souligner des déclarations plus modérées des Européens à propos de la Chine, des fissures qui finiront par apparaitre.

 Sans gâcher la fête le président Français comme la chancelière Allemande ont bien choisi leurs mots pour exprimer en douceur leurs réserves…

Ces réserves me paraissent bien plus fondamentales qu’il n’y parait.

Derrière l’affirmation des intérêts communs, je pense qu’il y a une bonne dose d’euphorie diplomatique des retrouvailles. J’avais qualifié une fois la Chine de drogue dure pour l’Europe, je pense que si désintoxication il y aurait , elle devrait être longue et couteuse.
Les retrouvailles, selon Amor Abbassi, sont meilleures que la nuit de noce.

Toutes les douleurs de la séparation, disparaissent à l'instant des retrouvailles. Je préciserais : juste l’instant des retrouvailles.
La suite pourrait être moins heureuse. Il convient donc de savourer en faisant bloc avec le sourire en attendant…

Ainsi, les Turques iraient à Kaboul, après les futurs accords de Vienne, les S400 on en parlera plus tard et la photo était belle.

Par Dr Samir Belahsen





Dimanche 20 Juin 2021

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Août 2022 - 06:45 De la lucidité à l’action

Dimanche 7 Août 2022 - 19:39 Succès inconsistant d’Israël à Gaza

Billet



Magazine créé avec Madmagz.