Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital Radio
Digital TV
LinkedIn
Facebook



Coût d’acquisition des vaccins anti-Covid-19 : 1,7 MM.DH à fin février

Le déficit budgétaire situé à de 12,6 MM.DH


A en juger par les résultats de l’exécution des prévisions du Budget 2021, tels que dévoilés par le département des Finances, le déficit budgétaire, à fin février, s’est situé à de 12,6 MM.DH. Et ce, au moment où les comptes spéciaux du Trésor ont dégagé, au titre de la même période, un solde excédentaire de 9,6 MM.DH, en baisse de 2,7 MM.DH par rapport à février 2020.
Laquelle baisse est, essentiellement, dûe au solde négatif de 1,8 MM.DH enregistré par le Fonds de gestion de la pandémie Covid-19, lequel solde se justifie à hauteur de 1,7 MM.DH, par le coût d’acquisition des vaccins anti- Covid-19.



A lire ou à écouter en podcast :

break_time500mscout_d_ac1615984603.mp3 Coût d’acquisition des vaccins anti-Covid-19 : 1,7 MM.DH à fin février  (738.47 Ko)

La dernière note du ministère des Finances sur la situation des charges et des ressources du Trésor qui vient de livrer ce genre de détails livre aussi les chiffres ayant façonné le déficit budgétaire à hauteur de + 0,3 MM.DH de recettes et -2,1 MM.DH de dépenses.

IR& TVA dopent les recettes

Aussi, précise-t-on de même source que la hausse des recettes est, essentiellement, attribuable aux recettes non-fiscales (+0,7 MM.DH) suite au versement de 0,5 MM.DH par l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie au titre des dividendes de 2020. Et ce, au moment où les recettes fiscales ont affiché une baisse de 0,6 MM.DH, imputable aux taxes intérieures de consommation (-0,9 MM.DH), à la TVA à l’importation (-0,4 MM.DH) et aux droits d’enregistrement et de timbre (-0,4 MM.DH). Laquelle baisse a été partiellement atténuée par la hausse des recettes au titre de l’IR (+0,7 MM.DH) et de la TVA à l’intérieur (+0,4 MM.DH).
Par ailleurs, les recettes de l’IS et des droits de douane sont restées quasiment stables par rapport à février 2020, s’élevant respectivement à 2,2 MM.DH et 1,7 MM.DH. 
 


La compensation quasiment stable

Pour ce qui est des dépenses ordinaires, ladite note précise que celles-ci ont affiché une baisse de près de 1,1 MM.DH. Une baisse qui recouvre, d’une part, un repli des dépenses au titre des autres biens et services (-1,5 MM.DH) et des intérêts de la dette (-0,5 MM.DH) et, d’autre part, une hausse de 814 M.DH des charges de personnel sous l’effet notamment des mesures de la 3e phase du dialogue social. Et ce, au moment où la charge de la compensation est restée relativement stable, se situant à 2,9 MM.DH à fin février 2021 contre 2,8 MM.DH au titre de la même période de l’exercice précédent.

Ce qui, finalement, fait  que le tout s’est traduit par un solde ordinaire négatif de 7 MM.DH.





Noureddine Batije
Noureddine BATIJE est un journaliste spécialiste en investigation journalistique et traitement de... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 15 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html

Magazine créé avec Madmagz.


L'ODJ WEB MAG